Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

"Inacceptable" que Damas refuse des observateurs, selon Paris

Il est "inacceptable" que Damas refuse des observateurs de l'ONU, a déclaré mercredi le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, après l'annonce par les Etats-Unis que le régime syrien ne veut pas de Casques bleus originaires des pays du groupe des Amis de la Syrie.

"En ce qui concerne le veto du gouvernement syrien vis-à-vis de tel ou tel contingent, il est inacceptable. Il n'appartient pas au régime syrien de choisir parmi les possibilités que le Nations unies pourront dégager", a déclaré le ministre à la presse après avoir reçu à Paris des opposantes syriennes.

"En ce qui concerne la France, elle sera disponible en fonction de ce qui sera demandé par le secrétariat général" de l'ONU, a-t-il indiqué.

Mardi, l'ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice, avait indiqué que le gouvernement syrien avait refusé des observateurs de l'ONU venant de pays membres du groupe des Amis de la Syrie.

Damas a déjà refusé de laisser entrer en Syrie un membre de l'équipe avancée d'observateurs chargé de surveiller le cessez-le-feu, selon le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU Hervé Ladsous, cité par Mme Rice.

Le groupe des Amis de la Syrie regroupe notamment les Etats-Unis, la France, le Royaume Uni, l'Allemagne, l'Arabie saoudite et le Qatar.

cr/prh/nou/pb

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.