Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des agents laissaient passer la drogue à l'aéroport de Los Angeles

Quatre contrôleurs de sécurité de l'aéroport de Los Angeles ont été arrêtés pour avoir accepté, moyennant rétribution, de fermer les yeux lorsque des sacs remplis de drogue passaient aux rayons X, a annoncé mercredi l'agence anti-drogue américaine (DEA).

Naral Richardson (30 ans) et Joy White (27 ans), deux anciens employés de l'Agence américaine de sécurité des Transports (TSA), ainsi que John Whitfield (23 ans) et Capeline McKinney (25 ans), actuellement en poste à la TSA, devaient être inculpés mercredi de trafic de drogue et de corruption.

Ils sont accusés d'avoir été de mèche avec des passeurs, qui les payaient jusqu'à 2.400 dollars pour fermer les yeux lorsque des sacs remplis de cocaïne, de méthamphétamines et de cannabis passaient aux rayons X.

Ils risquent tous les quatre la prison à vie, selon un communiqué de la DEA.

Trois passeurs sont également visés par l'enquête. Duane Eleby (28 ans) a accepté de se rendre aux autorités jeudi, selon la DEA. Stephen Bayliss (28 ans) a été arrêté et Terry Cunningham (28 ans) est en fuite.

"Cette affaire illustre le caractère unique du trafic de drogue au 21e siècle", déclare dans le communiqué l'agent spécial Briane M. Grey, un responsable de la DEA à Los Angeles.

"Les accusés ont monnayé leur fonction dans l'un des postes de sécurité aéroportuaire les plus sensibles (des Etats-Unis), ont utilisé leur accès privilégié à des fins criminelles et ont mis en danger la sécurité de leur compatriotes pour leur propre profit", ajoute-t-il.

Les transports de drogue visés par l'enquête, au nombre de cinq, se sont étalés entre février et juillet 2011.

rr/sf

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.