Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ban Ki-moon inquiet du sort d'un gréviste de la faim à Bahreïn

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est déclaré mercredi inquiet du sort d'un opposant en grève de la faim à Bahreïn, Abdel Hadi al-Khawaja.

M. Ban "demande une nouvelle fois aux autorités de Bahreïn de régler le cas de M. Khawaja sans délai sur la base de la justice et de considérations humanitaires", indique un communiqué de l'ONU.

Le secrétaire général a aussi demandé aux autorités bahreïnis de "respecter pleinement les droits fondamentaux du peuple bahreïni, y compris de tous les détenus qui ont droit à un traitement équitable".

Il se déclare inquiet de la poursuite des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants et "réitère son appel à tous à faire preuve de la plus grande retenue et à mettre fin immédiatement à la violence".

M. Khawaja, condamné à la perpétuité, est en grève de la faim depuis le 8 février pour réclamer sa libération.

Il avait été condamné, avec d'autres opposants chiites, à la prison à vie, selon le régime pour complot en vue de renverser la monarchie sunnite au pouvoir à Bahreïn, dans la foulée de protestations animées par des chiites, majoritaires dans ce petit pays du Golfe.

Lundi, la Cour de cassation a reporté au 30 avril l'examen de l'affaire.

avz/gde

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.