NOUVELLES
23/04/2012 08:25 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

Washington demande au Soudan de "cesser" les bombardements au Soudan du Sud

Les Etats-Unis ont exhorté le Soudan à "cesser immédiatement les bombardements aériens" au Soudan du Sud, où un raid a fait au moins deux morts lundi, et appelé les deux parties à reprendre les discussions.

"Le Soudan doit cesser immédiatement les bombardements aériens et les tirs d'artillerie au Soudan du Sud", a déclaré dans un communiqué la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland.

Des avions soudanais ont mené lundi un raid à Bentiu, capitale de l'Etat sud-soudanais d'Unité, larguant plusieurs bombes près d'un pont stratégique et d'un marché. Le bombardement a fait au moins deux morts, dont un enfant dont le cadavre carbonisé a été vu par une journaliste de l'AFP qui se trouvait dans la zone du raid.

Ce bombardement intervient alors que les troupes sud-soudanaises ont quitté la zone de Heglig, une région frontalière revendiquée par les deux Soudans mais largement reconnue comme soudanaise par la communauté internationale.

"Nous reconnaissons au Soudan du Sud le droit de se défendre", a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine. "Mais nous demandons au Soudan du Sud de faire preuve de retenue (...) et d'éviter toute action disproportionnée qui ne ferait qu'envenimer davantage le conflit".

Khartoum et Juba "doivent se mettre d'accord pour mettre fin immédiatement et sans condition aux hostilités et se réengager dans les négociations sous l'égide de l'Union africaine", a ajouté la porte-parole.

Les tensions n'ont cessé de s'aggraver, depuis l'indépendance du Soudan du Sud, entre Khartoum et Juba, autour notamment des zones frontalières contestées et des revenus du pétrole. Des combats de plus ou moins importante intensité opposent les deux armées depuis fin mars dans la zone de Heglig.

eg/emp

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!