NOUVELLES
23/04/2012 03:26 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

USA: un élu interdit d'entrée en Afghanistan après intervention de Karzaï

Un élu du Congrès américain, Dana Rohrabacher, qui avait accusé Hamid Karzaï de corruption, a été interdit d'entrer en Afghanistan au cours du week-end après une intervention du président afghan, a-t-on appris lundi auprès de son bureau.

"Lorsque M. Karzaï a découvert que Dana faisait partie du voyage, il a fait savoir au département d'Etat que toute la délégation serait interdite de visite si M. Rohrabacher était présent", a indiqué Tara Setmayer, une porte-parole de l'élu républicain dans un message transmis à l'AFP.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a alors appelé M. Rohrabacher qui se trouvait à Dubaï pour lui demander de ne pas poursuivre sa route jusqu'en Afghanistan.

"Par respect, il a obtempéré et est resté à Dubaï" d'où un avion militaire est parti vers l'Afghanistan avec à son bord les autres membres de la délégation du Congrès, a ajouté Mme Setmayer.

En mars, M. Rohrabacher, président d'une sous-commission du Congrès, a demandé aux autorités américaines d'enquêter sur "le montant des fonds publics volés et détournés" dont aurait bénéficié, selon lui, le président afghan Hamid Karzaï et sa famille.

Dans une lettre, l'élu soulignait "l'urgence d'établir le montant de l'aide américaine étrangère destinée à l'Afghanistan qui est allé à la famille Karzaï". "L'argent des contribuables américains doit cesser d'être détourné et mal utilisé par le dirigeant d'un pays que le peuple américain essaye d'aider", avait-il estimé.

emp/sam

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!