NOUVELLES
23/04/2012 12:06 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

Soudans: les relations depuis l'indépendance du Soudan du Sud

Rappel des relations entre le Soudan et le Soudan du Sud, en conflit sur leur frontière commune et les revenus pétroliers depuis l'indépendance du Sud en juillet 2011, alors que des combats opposent leurs deux armées depuis fin mars.

--2011--

- 9 juil: Le Soudan du Sud, né d'une partition du Soudan, proclame son indépendance à Juba après deux décennies de guerre civile avec le Nord (1983-2005, deux millions de morts). Khartoum reconnaît le nouveau pays. Salva Kiir prête serment comme premier président.

Des questions cruciales restent cependant à régler comme le partage des revenus pétroliers, la démarcation de la frontière ou le statut de régions contestées notamment Abyei dont Khartoum a pris le contrôle en mai.

- 5 nov: Khartoum dépose une seconde plainte auprès de l'ONU accusant le Soudan du Sud de soutenir des rebelles dans les Etats frontaliers du Kordofan-Sud et du Nil Bleu où les combats font rage depuis plusieurs mois.

--2012--

- 20 jan: Le Soudan du Sud stoppe sa production pétrolière pour protester contre la ponction d'une partie de son brut annoncée par Khartoum après l'échec de négociations. Le pétrole est un enjeu essentiel, le Soudan du Sud, enclavé, dispose de la majeure partie des réserves mais dépend des infrastructures du Soudan pour l'exportation.

- 10 fév: Les deux pays signent un "traité de non-agression" s'engageant à respecter leur "intégrité territoriale", mais deux jours plus tard, Juba accuse le Nord d'avoir repris des bombardements dans la zone disputée de Jau (Etat sud-soudanais d'Unité) riche en pétrole.

- 26-27 mars: Intenses combats entre les armées de Juba et Khartoum dans la zone frontalière riche en pétrole de Heglig avec raids aériens, interventions de chars et artillerie lourde, chaque partie accusant l'autre d'avoir lancé l'offensive. La visite du président soudanais Omar el-Béchir prévue à Juba le 3 avril est annulée.

- 10 avr: L'armée sud-soudanaise s'empare de la zone de Heglig qui assure la moitié de la production de brut du Soudan. Le 12, Juba accuse Khartoum d'avoir bombardé, pour la première fois depuis son indépendance, Bentiu, capitale de l'Etat d'Unité.

- 16-18 avr: Le Parlement soudanais déclare le gouvernement de Juba "ennemi". El-Béchir menace de renverser le gouvernement sud-soudanais qualifié d'"insecte" nuisible.

- 20 avr: Juba annonce avoir ordonné un retrait progressif de ses troupes de Heglig sous la pression internationale. Khartoum assure pour sa part avoir "libéré" la zone en chassant les troupes du Sud "par la force".

Khartoum déclare que le Soudan ne rouvrira pas l'oléoduc permettant à Juba d'exporter sa production de brut et pose des conditions à une "normalisation" avec Juba.

- 23 avr: L'armée soudanaise célèbre, en présence du président el-Béchir, la reconquête de Heglig et dément avoir mené un nouveau raid aérien sur Bentiu. La région de Heglig est jonchée de cadavres de soldats sud-soudanais et ses infrastructures pétrolières sont très endommagées. L'armée soudanaise fait état d'environ 1.200 soldats sud-soudanais tués, bilan invérifiable.

L'Union européenne envisage des sanctions contre le Soudan et le Sud-Soudan.

bc/acm/ayv/jpc

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!