NOUVELLES
23/04/2012 01:09 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

Ouest ivoirien: le président Ouattara à Duékoué, ville meurtrie par la crise

Le président ivoirien Alassane Ouattara est arrivé lundi à Duékoué pour sa première visite dans cette ville martyre de l'ouest du pays, théâtre de tueries durant la crise politico-militaire de 2010-2011, a constaté un journaliste de l'AFP.

Accompagné de son épouse, la Française Dominique Ouattara, le chef de l'Etat est arrivé peu avant 17H00 (locales et GMT) sur la place envahie de milliers de personnes où il devait animer un meeting. "La réconciliation en marche à Duékoué", proclamait une grande banderole installée face à la tribune présidentielle.

"ADO, ADO, ADO", a scandé l'assistance, reprenant le surnom de M. Ouattara, qui s'est offert un bain de foule et a salué les chefs religieux et communautaires.

Un impressionnant dispositif de sécurité avait été déployé sur place, avec des militaires armés de lance-roquettes et de fusils d'assaut.

Duékoué est un symbole de la crise née du refus de l'ex-président Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite au scrutin de novembre 2010, qui a fait quelque 3.000 morts jusqu'en avril 2011, dont un millier dans l'Ouest selon l'ONU.

Des centaines de personnes ont été tuées à Duékoué, ville proche du Liberia, et dans ses environs fin mars 2011 à l'occasion de la prise de la cité par les forces pro-Ouattara au début de leur offensive sur Abidjan. Ces combattants ont été gravement mis en causes par les ONG internationales pour ces tueries.

ck-tmo/jpc

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!