NOUVELLES
23/04/2012 04:59 EDT | Actualisé 22/06/2012 05:12 EDT

Malawi: forte affluence aux funérailles du président Mutharika

Des milliers de Malawites se rendaient lundi à pied, à vélo, en voiture ou en camion pour assister aux funérailles du président Bingu wa Mutharika, décédé brutalement le 5 avril, a constaté un correspondant de l'AFP.

L'ancien président devait être enterré aux côtés de son épouse Ethel dans un mausolée surnommé le "Taj Mahal" par la presse locale, en présence de la nouvelle présidente malawite, Joyce Banda, et des présidents de Namibie, du Kenya, de Tanzanie et du Zimbabwe.

Bingu wa Mutharika entendait faire de son mausolée de marbre, construit sur sa vaste propriété du sud du pays, "un monument national devant être visité par les Malawites, comme faisant parti de l'héritage national".

"Il s'était fait de la place pour lui-même dans ce mausolée", qu'il a baptisé Mpumulo wa Bata (repos en paix) a commenté le ministre des Collectivités locales, Henry Mussa. "Le mausolée sera un musée, en fin de compte."

Le président Mutharika a été terrassé par une attaque cardiaque le 5 avril à l'âge de 78 ans, et son corps a été embaumé en Afrique du Sud.

Sa mort a soulevé des réactions contrastées, beaucoup de ses concitoyens le rendant largement responsable de l'effondrement de l'économie du pays et critiquant une dérive autoritaire. Il était au pouvoir depuis 2004.

Lundi, jour des funérailles, a été déclaré jour férié au Malawi.

fm/liu/cpb/ej

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!