NOUVELLES
23/04/2012 11:03 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

L'Iran estime que ses capacités nucléaires doivent être reconnues

Le chef des négociateurs iraniens sur le nucléaire Saïd Jalili a indiqué lundi que le succès de la réunion de Bagdad avec les grandes puissances du groupe 5+1, le 23 mai, dépendrait d'une "évaluation correcte" par les Occidentaux des capacités nucléaires de l'Iran.

Les pays impliqués dans les négociations doivent réaliser que l'Iran est déterminé "à consolider et à renforcer ses capacités", a déclaré M. Jalili, lors d'une rencontre avec le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, selon l'agence officielle Irna.

"Le résultat de la réunion de Bagdad dépend d'une évaluation correcte par l'Occident des capacités nationales, régionales et internationales de l'Iran", a-t-il souligné.

Bien que l'agence Irna n'en ait pas fait mention, ces déclarations pourraient laisser entendre que l'Iran souhaite que l'Occident reconnaisse son droit à poursuivre des aspects clés de son programme nucléaire controversé.

Téhéran a renoué en avril le dialogue sur ses activités nucléaires sensibles à Istanbul avec les grandes puissances du groupe 5+1 -les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Russie, Chine, France et Grande-Bretagne) plus l'Allemagne.

Les deux parties doivent se retrouver le 23 mai à Bagdad pour entrer dans le vif des négociations. L'Occident accuse l'Iran, malgré ses démentis répétés, de chercher à se doter de l'arme atomique et veut obtenir des garanties de Téhéran sur la nature "exclusivement" civile de son programme nucléaire.

Le programme nucléaire de l'Iran, notamment l'enrichissement d'uranium jusqu'à 20%, a été condamné par six résolutions de l'ONU, dont quatre assorties de sanctions qui ont été ensuite renforcées unilatéralement par les Etats-Unis et l'Union européenne.

Faiblement enrichi (de 3,5% à 20%), l'uranium peut servir de combustible à des centrales nucléaires ou à des installations à usage scientifique, mais poussé au-delà de 90%, il entre dans la fabrication de l'arme atomique.

L'Iran affirme néanmoins enrichir de l'uranium seulement pour produire le combustible nécessaire à ses installations nucléaires actuelles ou futures.

mod/rmb/lap/cco

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!