NOUVELLES
23/04/2012 10:11 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis visent les fournisseurs de technologies à Damas et Téhéran

Le président américain Barack Obama a annoncé lundi avoir autorisé le principe de sanctions contre des fournisseurs de moyens technologiques destinés à faciliter les violations des droits de l'homme en Syrie et en Iran.

"J'ai signé un décret qui autorise de nouvelles sanctions contre les gouvernements syrien et iranien et ceux qui leur fournissent des outils technologiques destinés à surveiller, suivre à la trace et avoir recours à la violence contre (leurs) ressortissants", a expliqué M. Obama lors d'une visite du mémorial de l'Holocauste à Washington.

"Ces outils technologiques doivent servir à donner une voix à ces ressortissants, pas à les réprimer", a ajouté M. Obama, qui avait annoncé le 20 mars, dans un message à l'occasion du Nouvel An persan, des mesures destinées à aider les Iraniens à contourner le "rideau de fer électronique" selon lui imposé à eux par la république islamique.

A propos de son décret signé dimanche, M. Obama a affirmé qu'il s'agissait "d'une nouvelle mesure que nous pouvons prendre pour nous rapprocher du jour dont nous savons qu'il viendra, la fin du régime (de Bachar al-)Assad qui a brutalisé les Syriens".

La Maison Blanche, en annonçant ce décret, avait affirmé que "ce nouvel outil de sanctions nous permet de punir non seulement les gouvernements répressifs, mais aussi les entreprises qui leur permettent d'obtenir la technologie qu'ils utilisent pour opprimer (leurs peuples) et les +mercenaires+ qui créent ou font fonctionner des systèmes utilisés pour surveiller, suivre à la trace et viser des personnes afin de les tuer, torturer, ou commettre d'autres graves violations".

Ce texte "autorise des sanctions et des interdictions de visas (américains) contre ceux qui commettent ou rendent possible de graves violations des droits de l'homme au moyen de technologies de l'information, liées aux brutalités des régimes syrien et iranien".

tq/eg

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!