NOUVELLES
23/04/2012 10:13 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

Le pétrole ouvre en baisse à New York, dans un marché d'humeur maussade

Les cours du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, dans un marché inquiet pour la demande chinoise et animé par des craintes toujours vives à l'égard de la zone euro qui freinaient l'appétit des opérateurs pour les actifs jugés à risque.

Vers 13H25 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin, dont c'est le premier jour de cotation, cédait 1,68 dollar par rapport à la clôture de vendredi, à 102,20 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Dans le sillage des marchés boursiers européens qui évoluaient en nette baisse, le marché pétrolier était d'humeur maussade lundi.

"Il y a un grand nombre de nouvelles qui pèsent sur les prix du but" à l'ouverture, a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En premier lieu, les investisseurs étaient inquiets pour la vigueur de la demande en Chine, à la suite "d'une publication faisant état d'une nouvelle contraction de l'activité manufacturière" dans le pays en avril, selon un indice PMI provisoire publié lundi par la banque HSBC, a ajouté M. Lipow.

En outre, la crise de la dette en zone euro continuait à inquiéter le marché des produits pétroliers, l'activité du secteur privé s'étant fortement contractée en avril dans la zone euro et ayant atteint son plus bas niveau en cinq mois.

Selon plusieurs analystes, cela laissait penser que les pays de l'Union monétaire pourraient traverser une récession plus longue que prévu.

"Au vu de certains signes d'apaisement sur le front géopolitique et de l'humeur sombre des marchés, il existe un risque de nouvelles prises de position à la baisse dans les semaines à venir, qui pourraient peser sur les prix", ont estimé les experts de Commerzbank.

ppa/sl/eg

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!