NOUVELLES
23/04/2012 10:38 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

Le procès de l'homme accusé d'avoir tué la famille de Jennifer Hudson s'amorce

CHICAGO - La chanteuse Jennifer Hudson a fondu en larmes, lundi, alors qu'elle témoignait au procès de l'homme accusé d'avoir tué sa mère, son frère et son neveu de sept ans il y a quatre ans.

Hudson a été le premier témoin appelé après les déclarations d'ouverture des procureurs et des avocats de William Balfour. Pendant son témoignage, bref mais émouvant, la chanteuse a dit aux jurés que sa famille ne voulait pas que sa soeur épouse Balfour et a raconté ses derniers moments passés avec les membres de sa famille.

La chanteuse et actrice, qui portait une simple robe noire, semblait d'abord calme lorsqu'un procureur a commencé à lui poser des questions. Mais elle a eu de plus en plus de difficultés à témoigner et est fondue en larmes lorsqu'un procureur lui a montré une photo de sa mère.

Sa voix s'est aussi brisée lorsqu'elle a décrit sa réaction à l'annonce du mariage de sa soeur avec William Balfour.

Balfour a plaidé non coupable à trois accusations de meurtre au premier degré en lien avec les incidents d'octobre 2008.

Au début du témoignage de Hudson, un procureur lui a demandé d'identifier l'accusé. Hudson a avancé la tête et a montré Balfour du doigt.

«Il est assis juste là», a-t-elle dit.

Balfour a regardé Hudson, mais n'a montré aucune autre émotion pendant son témoignage.

Après un témoignage de plus de 30 minutes, Hudson a pris une poignée de mouchoirs, est passée devant les jurés et a pris place dans le quatrième rang, au côté de son fiancé David Otunga.

Pendant sa déclaration d'ouverture, au début de la journée, le procureur Veryl Gambino a raconté que Balfour avait commencé à menacer la famille après avoir quitté le domicile des Hudson.

«Il ne s'agissait pas de menaces creuses (...) Elles servaient d'avertissements pour ce qui s'en venait», a estimé Me Gambino.

L'avocate de la défense, Amy Thompson, a présenté aux jurés l'autre côté de la médaille, avançant que les policiers ont jeté le blâme sur Balfour parce qu'ils ressentaient de la pression pour trouver un coupable.

«Aussitôt que l'on a su (qu'une célébrité était associée à l'affaire), ils savaient que la couverture médiatique allait exploser», a avancé Me Thompson.

«Ils devaient trouver un coupable et le trouver rapidement.»

Les procureurs ont indiqué que des ballons avaient provoqué la rage de Balfour, qui croyait que ceux-ci avaient été donnés à Julia Hudson, la soeur de Jennifer, par son nouveau copain. Julia Hudson a raconté aux procureurs qu'elle avait aperçu l'accusé à l'extérieur de la maison alors qu'elle conduisait un autobus scolaire.

Les procureurs affirment que Balfour est retourné à l'intérieur de la maison à trois étages vers 9 h et a utilisé une arme de poing pour tuer la mère de Hudson, Darnell Donerson, âgée de 57 ans. Il aurait ensuite tué son frère de 29 ans, Jason Hudson, en lui envoyant deux balles dans la tête alors qu'il était couché dans son lit.

Il aurait ensuite utilisé le véhicule de Jason Hudson pour s'enfuir avec le fils de sept ans de Julia, Julian King. Selon les autorités, il aurait tué l'enfant d'un coup de fusil. Son corps a été retrouvé dans le véhicule abandonné après des recherches qui ont duré trois jours.

Il n'existe aucun témoin des trois meurtres et on ignore quels éléments de preuve ont pu être retrouvés.

Jennifer Hudson, qui a été finaliste au concours «American Idol» et qui a remporté un Oscar en 2007, devrait être présente en cour tout au long du procès qui pourrait durer un mois.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!