NOUVELLES
23/04/2012 09:38 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

La zone euro a réduit son déficit à 4,1 pour cent du PIB l'an dernier

BRUXELLES - La zone euro a ramené son déficit public à 4,1 pour cent du produit intérieur brut (PIB) en 2011, contre 6,2 pour cent l'année précédente, selon les chiffres publiés lundi par Eurostat. Mais sa dette publique a encore augmenté, passant de 85,3 pour cent à 87,2 pour cent du PIB, son plus haut niveau depuis l'instauration de la monnaie européenne en 1999.

Malgré les efforts entrepris, les chiffres publiés par l'agence de statistiques de l'Union européenne montrent qu'un long chemin attend la zone euro avant de pouvoir revenir dans la limite de 3 pour cent du PIB pour le déficit et 60 pour cent pour la dette, comme le prévoyait le pacte de stabilité financière.

Parmi les 17 pays de la zone euro, l'Irlande enregistre le déficit le plus lourd, avec 13,1 pour cent du PIB; le pays, qui a dû bénéficier d'un plan d'aide de 67,5 milliards de l'UE et du Fonds monétaire international (FMI), ayant continué de dépenser des milliards pour renflouer ses banques en difficulté. Sans l'aide de 5,8 milliards apportée à deux banques nationalisées, le déficit public de l'Irlande aurait atteint 9,4 pour cent du PIB, toujours le plus haut niveau de la zone euro. L'objectif budgétaire auquel Dublin s'était engagé en échange de l'aide était de 10,6 pour cent.

Le déficit budgétaire de la Grèce a de son côté atteint 9,1 pour cent du PIB l'an dernier, tandis que celui de l'Espagne, qui a vu le taux de ses obligations grimper sur les marchés ces derniers temps, est de 8,5 pour cent.

Pour l'ensemble des 27 pays de l'UE, le déficit a également baissé l'an dernier de 6,5 à 4,5 pour cent du PIB. Le Royaume-Uni enregistre le déficit le plus lourd, avec 8,4 pour cent sur l'année fiscale qui s'est terminée au 31 mars.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!