NOUVELLES
23/04/2012 06:40 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

Kovalchuk dit que les Devils seront prêts pour le match no 6 contre les Panthers

NEWARK, États-Unis - llya Kovalchuk évite depuis des jours les questions relatives à sa santé et sa léthargie offensive, et rien n'a changé en dépit du fait que les Devils du New Jersey ne sont plus qu'à une défaite d'être éliminés par les Panthers de la Floride.

Interrogé à propos de sa santé, le joueur étoile russe a souri, puis répété qu'il se sentait bien. Il a ajouté ques les rumeurs à propos de sa blessure à l'aine étaient fausses.

Lorsqu'il a été questionné sur sa production de seulement deux buts en cinq matchs, Kovalchuk a fait bifurquer la discussion sur l'efficacité des Devils en zone défensive.

Kovalchuk souhaitait véritablement se concentrer sur l'équipe. Il aime les chances des Devils de vaincre les Panthers lors du match no 6 mardi soir au Prudential Center, et il sait ce qu'il doit faire pour provoquer la présentation d'un match ultime dans cette série de premier tour de l'Association Est.

Le plan de match ne demandera pas à Kovalchuk de transporter l'équipe sur ses épaules, bien que les Devils soient sur le point d'être éliminés au premier tour pour la quatrième fois consécutive — à l'exception de l'an dernier, alors qu'ils ne s'étaient même pas qualifiés pour la grande danse printanière.

«Ce n'est pas un sport individuel», a rappelé Kovalchuk, le meilleur marqueur des Devils en saison régulière. «La pire chose que je peux faire c'est tenter de tout faire seul. Ça n'a jamais fonctionné. J'ai essayé ça à maintes reprises par le passé alors que j'étais frustré et j'ai fait des choses que je n'aurais pas dû. C'est à ce moment que tu mets l'équipe, et toi-même, dans le trouble.

«Nous formons une belle équipe depuis le début de la saison et nous devons écouter ce que les entraîneurs ont à dire.»

Cependant, si les Devils s'inclinent, il pourrait s'agir du dernier match du gardien Martin Brodeur et de l'attaquant Zach Parise dans l'uniforme rouge et noir. Les deux hommes deviendront joueurs autonomes sans compensation à l'issue de la campagne.

Parise a d'ailleurs refusé de discuter de son avenir avant la fin des séries éliminatoires.

Brodeur, qui est âgé de 39 ans, a mené l'équipe à trois coupes Stanley et semble vouloir effectuer un retour l'an prochain.

«L'avenir nous dictera ce qui adviendra, peu importe ma décision ou celle de l'organisation, a commenté Brodeur. J'ai été chanceux de pouvoir jouer toutes ces années, j'ai accompli de grandes choses et un jour tout ceci sera du passé.

«Mais j'ignore quand ce sera».

Du même souffle, Brodeur a indiqué qu'il aimait les chances des Devils contre une équipe qui n'a pas remporté une seule série depuis 1996.

«Si nous jouons bien, nous estimons que nous pourrons mettre ces gars-là au défi, a-t-il expliqué. C'est difficile d'éliminer une équipe. Je pense qu'on doit bien jouer, les forcer à commettre des erreurs, et alors ils deviendront nerveux quant à leur capacité de nous éliminer. Nous devons simplement être patients.»

Les Panthers croient pour leur part qu'ils peuvent l'emporter à Newark.

«Nous devons nous présenter sur la patinoire et lancer un message pour ce match, a déclaré l'entraîneur-chef des Panthers Kevin Dineen. Personne ne lâchera le morceau. Je crois que les deux équipes vont tout laisser sur la patinoire, et nous verrons ce qui se produira.»

Si un match no 7 est nécessaire, il sera disputé à Sunrise jeudi soir.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!