NOUVELLES
23/04/2012 07:24 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

GP de Bahreïn - Le baromètre, équipe par équipe: Red Bull et Lotus en hausse

Red Bull, grâce à Sebastian Vettel vainqueur et Mark Webber 4e, et Lotus, avec Kimi Räikkönen 2e et Romain Grosjean 3e, ont presque fait carton plein au GP de Bahreïn, dimanche à Sakhir, alors que Force India est sorti de l'ombre: le baromètre, équipe par équipe.

En hausse: Red Bull, Lotus, Force India et Ferrari

Red Bull: Vettel vainqueur, Webber 4e

Parti de la pole position, leader pendant 55 tours sur 57, meilleur tour en course, Vettel était intouchable, comme aux plus beaux jours de ses campagnes victorieuses 2010 et 2011. Abonné à la 4e place, Webber n'a rien pu faire contre son coéquipier, ni contre les deux Lotus, mais a joué à la perfection son rôle de deuxième pilote pour rapporter des points précieux.

Lotus: Grosjean 3e, Räikkönen 2e

La grosse +perf+ du jour, qui ne doit rien à personne. Les deux Lotus étaient vraiment très efficaces et seul Vettel a réussi à les maintenir à distance. Le Finlandais, longtemps 2e en Chine, s'est approché à une seconde de Vettel mais sans réussir à le dépasser, puis a réussi à préserver ses pneus. Le Français a encore fait une très belle course, de bout en bout, récompensée par son premier podium en F1. Mérité.

Force India: di Resta 6e, Hülkenberg 12e

Di Resta, grâce à sa stratégie à deux arrêts, a réussi l'exploit d'occuper la tête de la course... pendant un tour, le 12e, au moment où Vettel s'arrêtait pour changer de pneus. Le même di Resta, meilleur débutant de 2011, a bien résisté en fin de course à Rosberg et Alonso, sans compromettre cette 6e place qu'il était allé chercher à l'énergie. Hulkenberg, parti pour faire trois arrêts, a eu des problèmes d'embrayage qui l'ont retardé d'entrée.

Ferrari: Alonso, 7e, Massa 9e

Les deux Ferrari ont fait le spectacle dans le peloton, notamment Alonso quand il s'est battu avec Rosberg puis a crié dans son casque que l'Allemand était dingue. Finalement, il grappille encore quelques points. Mention spéciale à Massa qui a fait une course plutôt intéressante, ce qui ne lui était plus arrivé depuis bien longtemps, et a enfin marqué ses premiers points de 2012.

Stables: Mercedes, Toro Rosso, Caterham, HRT

Mercedes: Rosberg 5e, Schumacher 10e

Moins performantes qu'en Chine, les Mercedes ont fait le maximum, grâce à un Rosberg déchaîné qui s'est battu comme un fou contre Alonso, furieux, Hamilton et enfin di Resta, en fin de course, au point de susciter des enquêtes des commissaires de course sur deux de ces trois dépassements. Finalement blanchi, il marque de précieux points. Schumacher en marque un aussi, celui de la 10e place, au terme d'une remontée fantastique depuis la 22e place sur la grille, une de plus dans sa longue carrière.

Toro Rosso: Vergne 14e, Ricciardo 15e

Parti de loin après des qualifications ratées, le Français a remonté trois places et signé un 4e chrono en course, de bon augure pour le jour où il réussira à partir de moins loin sur la grille. Très bon en qualifications, l'Australien a vu tous ses espoirs s'envoler dès le départ, quand il a dû rentrer au stand pour changer son museau abîmé. Sa course était fichue.

Caterham: Petrov 16e, Kovalainen 17e

Enfin des petits progrès pour les hommes de Toni Fernandes, grâce à Kovalainen qui a réussi à se hisser en Q2, pour la première fois de la saison, et à Petrov qui a fait une course courageuse. L'espoir fait vivre.

HRT: De la Rosa 20e, Karthikeyan 21e

Pour la troisième fois d'affilée, les HRT se sont qualifiées, avec un temps de 104% supérieur au meilleur chrono de la Q1, soit toujours une marge d'erreur par rapport à la règle des 107%. Les HRT sont à leur place, vu leur budget limité, et se sont battues à leur niveau, sans faire d'erreurs.

En baisse: McLaren, Sauber, Williams, Marussia

McLaren: Hamilton 8e, Button 18e

En performance pure, les McLaren n'étaient pas si mal, à en juger par leurs positions sur la grille, mais en course l'équipe anglaise a eu tout faux, malgré la bonne volonté de ses pilotes et leurs qualités de dépasseurs. Ecrou récalcitrant pour Hamilton, crevaison en fin de course pour Button, tout a foiré pour les McLaren Boys, de bout en bout, mais ça ne sera pas le cas à chaque Grand Prix.

Sauber: Pérez 11e, Kobayashi 13e

Pérez est rentré en Q3 samedi mais a perdu pied dimanche, et "Koba" n'a jamais été vraiment dans le coup, sauf quand il a signé le deuxième meilleur temps en course, à trois tours de la fin. Comme en Chine, les deux Sauber, pourtant très rapides, ont déçu, la faute peut-être aux difficultés de toutes les écuries à bien exploiter les pneus cette saison. Certaines fois, ça marche plutôt bien, et d'autres fois pas du tout.

Williams: Senna 22e, Maldonado abandon

Les week-ends se suivent et ne se ressemblent pas pour les Williams qui étaient rentrées toutes les deux dans les points en Chine. Le Vénézuélien a crevé et fait un tête-à-queue éliminatoire, à la mi-course. Le Brésilien avait de grosses vibrations dans ses freins et a terminé 22e et dernier, derrière les deux HRT espagnoles. Pas de quoi pavoiser.

Marussia: Glock 19e, Pic abandon

L'écart s'est à nouveau creusé avec les Caterham, mais dans le mauvais sens pour Marussia, aux essais et en course, où les monoplaces russes ont aussi été moins rapides que les HRT. Glock a surnagé, mais à peine, au volant d'une voiture dont l'équilibre ne lui convenait pas, et Pic a abandonné. C'est le moins bon résultat global depuis le début de la saison.

dlo/ol

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!