NOUVELLES
23/04/2012 06:22 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

Ecosse/Rangers: propriétaire exclu à vie, recrutement interdit 12 mois

Le propriétaire des Glasgow Rangers, Craig Whyte, a été exclu à vie de toute activité dans le football écossais alors que son club, placé en redressement judiciaire depuis le 14 février, est interdit de recrutement durant 12 mois, a annoncé lundi la Fédération écossaise (SFA).

Les Rangers, en proie à de graves problèmes financiers, ont été placés en redressement judiciaire le 14 février et ont perdu leur titre de champion d'Ecosse au profit de leur grand rival, le Celtic Glasgow, sacré début avril.

Une commission judiciaire de la SFA s'était réunie vendredi en l'absence de Craig Whyte mais n'a communiqué sa décision que lundi soir.

Coupables de cinq chefs d'accusation, dont le non-respect des règlements de la SFA concernant le test d'aptitude de la personne destinée à diriger un club, les Rangers sont condamnés à 160.000 livres d'amende tandis que Whyte encourt une amende de 200.000 livres pour n'être pas apte à devenir un dirigeant de football.

La commission communiquera plus tard ses attendus. Les deux parties ont trois jours pour faire appel après réception de la notification officielle.

Le club, champion d'Ecosse la saison passée, est notamment dans l'attente d'un jugement dans une affaire de redressement fiscal qui pourrait lui coûter jusqu'à 75 millions de livres (90 millions d'euros).

Les administrateurs "écoeurés"

Craig Whyte, un homme d'affaires écossais, a repris le club l'an passé en rachetant les parts de son prédécesseur pour une livre symbolique.

Il a qualifié son exclusion à vie de "blague".

Les administrateurs, qui gèrent le club depuis son placement en redressement judiciaire, se sont pour leur part dit "franchement écoeurés" par l'interdiction de recrutement.

"Il est difficile de comprendre que la commission de discipline ait puni plus lourdement le club que M. Whyte," a déclaré l'un des administrateurs, Paul Clark, qui juge le propriétaire des Rangers seul responsable de la faillite du club.

"L'interdiction de recruter des joueurs va grandement saper les efforts du club pour se relever après avoir été déclaré insolvable. En outre, nous ignorons comment les candidats à la reprise du club vont réagir à ces sanctions et quel impact elles pourraient avoir sur leurs offres", a-t-il ajouté.

Seuls l'homme d'affaires américain Bill Miller et le groupe Blue Knights, dirigé par l'ancien directeur des Rangers, Paul Murray, qui travaille à une nouvelle offre, sont encore en course pour reprendre le club, après le retrait la semaine dernière de l'homme d'affaires singapourien Bill Ng.

jdg/sk/gf

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!