NOUVELLES
23/04/2012 03:28 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

CP: Pershing Square revient à la charge en minimisant les résultats financiers

CALGARY - Le Canadien Pacifique augmente son dividende trimestriel alors qu'une firme d'investissement américaine tentant de remplacer le dirigeant du transporter ferroviaire argue que les résultats financiers améliorés de l'entreprise ne doivent pas être confondus avec une meilleure gestion.

L'entreprise sise à Calgary a annoncé qu'elle verserait désormais un dividende de 35 cents par titre aux actionnaires, en hausse par rapport au montant de 30 cents précédent.

Selon la responsable des finances du CP, Kathryn McQuade, la compagnie s'est engagée à hausser la valeur des actionnaires par l'entremise d'une croissance rentable, de l'exécution du plan d'opérations, d'investissements équilibrés et de la croissance du dividende.

Le plan pluriannuel de l'entreprise donnerait des rendements inégalés en termes d'activités et de service, le tout avec les résultats financiers et le flot de trésorerie nécessaires pour financer les investissements en capital du CP et accroître les dividendes de 17 pour cent, a-t-elle laissé entendre.

La semaine dernière, la compagnie a rapporté des profits de 142 millions $ pour le premier trimestre, ou 82 cents par action pour des revenus de 1,37 milliard $.

Cela se compare à des profits de 34 millions $, ou 20 cents par action, pour des revenus de 1,16 milliard $ pour la même période, l'an dernier. Des tempêtes hivernales avaient alors bloqué les rails et ralenti les cargaisons.

Bill Ackman, dirigeant de Pershing Square Capital Management, une firme qui demande le remplacement du président du Canadien Pacifique, a toutefois déclaré que les améliorations du côté des profits n'étaient pas entièrement attribuables à des améliorations de la gestion.

Dans une lettre adressée lundi aux actionnaires, le dirigeant de Pershing Square Capital Management, Bill Ackman, a fait valoir que l'entreprise avait bénéficié d'un hiver doux et d'une économie plus forte.

Pershing Square, le plus important actionnaire du transporteur ferroviaire, tente de faire remplacer le président du CP Fred Green par l'ancien président du Canadien National Hunter Harrison.

La firme de gestion new-yorkaise a présenté sept candidats pour siéger au conseil du CP, qui compte 15 membres. Ceux-ci seront élus au cours de l'assemblée annuelle de la compagnie, le mois prochain à Calgary.

«Le conseil et M. Green tendent de détourner l'attention des actionnaires de la mauvaise performance financière de l'entreprise en utilisant des informations qui ne sont pas d'ordre financier», a dit M. Ackman.

La firme d'investissement et M. Harrison ont indiqué que le Canadien Pacifique pouvait accroître son taux opératoire à 65 pour cent d'ici 2015, une cible qui n'est pas atteignable dans ces délais selon CP.

Pour 2016, la compagnie vise plutôt un taux variant entre 68,5 et 70,5 pour cent.

Ce taux représente le pourcentage des revenus nécessaire pour payer pour les opérations; les investisseurs veulent donc que les transporteurs ferroviaires réduisent ce nombre afin d'augmenter la rentabilité.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!