NOUVELLES
23/04/2012 08:22 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

Ban Ki-moon lance un avertissement sans détour à la Corée du Nord

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a averti la Corée du Nord de cesser «toute mesure de provocation».

M. Moon réagissait, lundi, à un avertissement d'«actions spéciales» imminentes des autorités militaires de la Corée du Nord qui auraient pour effet de «réduire le gouvernement de la Corée du Sud en cendres en quelques minutes».

M. Ban a exigé de la Corée du Nord qu'elle respecte la totalité des résolutions mises de l'avant par le Conseil de sécurité de l'ONU, et qui reflètent la volonté de la communauté internationale. Les résolutions imposaient de sévères sanctions contre la Corée du Nord et interdisaient tout essai nucléaire et de missiles.

M. Ban, un ancien ministre des Affaires étrangères de la Corée du Sud, a ajouté que «toute nouvelle mesure de provocation ne sera pas favorable à la paix et à la stabilité de la péninsule coréenne».

La Corée du Nord a tenté de propulser une fusée, le 13 avril, mais celle-ci s'est désintégrée. Les autorités du pays avaient indiqué qu'il s'agissait d'une tentative avortée de lancer un satellite dans l'espace — et non un test déguisé de technologie des missiles. Toutefois, deux jours plus tard, la Corée du Nord avait enchaîné en dévoilant un nouveau missile de longue portée, lors d'une parade militaire en hommage à l'ancien président Kim Il Sung.

On s'inquiète de plus en plus de la possibilité que la Corée du Nord procède à un essai nucléaire, comme elle l'avait fait après avoir lancé des fusées en 2006 et en 2009. Des responsables des services de renseignement de la Corée du Sud affirment que de nouvelles images satellite montrent que la Corée du Nord a commencé à creuser un tunnel dans ce qui pourrait être les premières étapes menant à un troisième essai nucléaire.

«Les armes nucléaires ne sont pas un monopole des États-Unis», a déclaré le lieutenant-colonel Nam Dong Ho à l'Associated Press, lundi, alors qu'il se trouvait du côté nord-coréen de la zone démilitarisée.

«Il s'agit d'une opinion personnelle, mais je pense que nous allons continuer d'effectuer des tests nucléaires», a ajouté le lieutenant-colonel, selon lequel la Corée du Nord a besoin d'armes nucléaires pour se défendre contre la menace d'attaques de la part des États-Unis.

Dans une déclaration livrée par l'agence de presse nationale lundi, et attribuée au Commando suprême de l'Armée populaire coréenne, les autorités militaires ont avisé qu'elles mèneraient, bientôt, des «actions spéciales» contre le gouvernement de la Corée du Sud et les médias conservateurs.

«Une fois que ces actions spéciales auront été mises en branle, elles réduiront en cendres, en trois ou quatre minutes, tous les groupes nuisibles et toutes les bases de provocation, grâce à des moyens et méthodes non-orthodoxes qui nous sont propres», disait le message.

Cependant, aucun signe de tension n'a été détecté du côté nord-coréen de la zone démilitarisée. À Panmunjom, de petits groupes de touristes visitaient le village et les édifices où a été paraphé l'armistice mettant fin à la Guerre de Corée en 1953. C'était calme du côté sud-coréen.

La menace survient au moment où le nouveau leader de la Corée du Nord, Kim Jong Un, affiche un soutien indéniable à la «doctrine militaire» adoptée par son père, le défunt leader Kim Jong Il. La Corée du Nord soulignera le 80e anniversaire de la création de son armée, ce mercredi.

Les autorités sud-coréennes ont dit craindre que ces menaces viennent endommager les relations entre les deux pays et accroître l'animosité.

«Nous demandons à la Corée du Nord de mettre fin à de telles pratiques immédiatement, a déclaré aux médias Kim Hyung-suk, porte-parole du ministère de l'Unification, selon le ministère. Nous faisons part de notre grande inquiétude voulant que les menaces et les accusations du Nord aient envenimé les liens intercoréens et augmenté les tensions.»

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!