NOUVELLES
23/04/2012 10:54 EDT | Actualisé 23/06/2012 05:12 EDT

A Tunis, le chef de la diplomatie iranienne "optimiste" avant les prochains pourparlers sur le nucléaire

En visite à Tunis, le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi s'est dit lundi "optimiste" avant les prochains pourparlers entre Téhéran et le groupe des Six sur le dossier nucléaire iranien prévus à Bagdad le 23 mai prochain.

S'adressant à la presse après une entrevue avec le chef du gouvernement tunisien, l'islamiste Hamadi Jebali, le ministre iranien des Affaires étrangères a jugé "satisfaisants" les résultats de la précédente réunion le 14 avril à Istanbul, avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de Nations unies (Etats-Unis, Russie, Chine, France et Grande-Bretagne) et l'Allemagne.

Soupçonné par les pays occidentaux et Israël de vouloir se doter de l'arme nucléaire, Téhéran maintient que son programme nucléaire est à caractère exclusivement civil.

Quant à la Syrie, le chef de la diplomatie iranienne a souhaité que "l'initiative de M. Kofi Annan (le médiateur des Nations Unies et de la Ligue arabe) donne ses fruits et soit couronnée de succès". Il espéré qu'elle "donne l'occasion au gouvernement syrien et à l'opposition de s'asseoir à la table de négociation".

Il a plaidé pour "une solution syro-syrienne", d'autant que selon lui, "le président Bachar el-Assad et son gouvernement ont promis de répondre aux revendications du peuple syrien pour l'organisation d'élections, l'instauration du pluralisme et le changement de la Constitution". "Le plus important aujourd'hui en Syrie, c'est que la violence et les tueries cessent", a-t-il insisté. AP

xbb/sb

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!