NOUVELLES
22/04/2012 09:02 EDT | Actualisé 22/06/2012 05:12 EDT

Une explosion aurait tué cinq membres présumés d'une secte radicale au Nigeria

MAIDUGURI, Nigeria - L'armée du Nigeria a indiqué que cinq membres présumés d'une secte islamiste radicale avaient été tués dans une explosion survenue dans une petite ville agitée du nord-est du pays.

Selon la déclaration émise dimanche par le colonel Victor Ebhaleme, l'explosion a eu lieu dans la ville de Biu, dans l'État de Borno, où la secte Boko Haram a mené une série d'attaques au cours des derniers mois.

Le colonel Ebhaleme a ajouté que des enquêteurs étaient arrivés à Biu après l'explosion, samedi, et avaient trouvé les dépouilles de cinq personnes qu'ils supposent appartenir à la secte Boko Haram. Il a également mentionné que deux autres membres présumés avaient été arrêtés lors de l'opération.

La secte Boko Haram mène une guerre de plus en plus violente contre le faible gouvernement central nigérian, dans une tentative d'imposer la loi coranique à travers la nation multiethnique forte de plus de 160 millions d'habitants, en plus de faire libérer ses membres emprisonnés.