NOUVELLES
22/04/2012 04:42 EDT | Actualisé 22/06/2012 05:12 EDT

L'irrégularité des Sharks revient les hanter, entraîne leur sortie au 1er tour

SAN JOSE, États-Unis - Après deux participations consécutives à la finale de l'Association Ouest, les Sharks de San Jose doivent maintenant s'interroger sur leur avenir à la suite de leur élimination la plus hâtive au cours de leur séquence de huit participations aux séries d'après-saison.

Les Sharks ont bouclé une saison marquée par leur irrégularité en s'inclinant au cours des quatre derniers matchs de la série de premier tour dans l'Ouest contre les Blues de St. Louis, couronnée par une défaite de 2-1 lors du match no 5 présenté samedi soir au Scottrade Center.

«Cette équipe est trop bonne pour être déjà éliminée, après seulement cinq matchs éliminatoires», a déclaré l'attaquant des Sharks Logan Couture après le match. «C'est difficile.»

Les Sharks, qui affichent le deuxième meilleur dossier cumulatif de la ligue au cours des huit dernières saisons, n'ont pas joué à leur pleine capacité pendant la majeure partie de la campagne, particulièrement contre les Blues, qui ont remporté huit des neuf matchs contre eux cette saison.

Les mêmes problèmes sont revenus hanter les Sharks durant leur léthargie au cours de laquelle ils ont perdu 19 de leurs 29 matchs — leur coûtant presque leur laissez-passer pour les séries éliminatoires. Et ç'a paru encore pire contre les Blues, plus rapides, plus hargneux et surtout plus consistents.

Le deuxième pire désavantage numérique de la ligue en saison régulière a alloué six buts en 18 opportunités, dont trois dans le match no 3 — qui s'est soldé par une défaite déterminante. Les troisième et quatrième trios n'ont rien généré en attaque. Le gardien Antti Niemi a éprouvé de la difficulté à contrôler ses retours, un aspect déterminant sur le but égalisateur du match qui allait éventuellement mener à leur élimination.

«C'est une sensation très désagréable, a admis le capitaine des Sharks Joe Thornton. Ce fut un combat tout au long de la campagne. Nous devions gagner nos quatre derniers matchs pour accéder aux séries éliminatoires. Rien n'a été simple cette saison. Nous aurions aimé connaître un meilleur dénouement, mais malheureusement ce n'est pas le cas.»

Les Sharks devront plutôt attendre afin de participer à la première finale de la Coupe Stanley de leur histoire.

Durant leur séquence de huit participations consécutives aux séries éliminatoires, les Sharks avaient également été éliminés au premier tour en six matchs par les Ducks d'Anaheim en 2009, après avoir présenté le meilleur dossier de la LNH en saison régulière.

En fait, leur élimination fut leur première en cinq matchs au premier tour, signifiant qu'ils venaient de connaître le plus court parcours éliminatoire de l'histoire de la concession.

«C'est terrible, a confié le défenseur Dan Boyle. Tout ce travail durant l'été, les 82 matchs réguliers, les séries éliminatoires, les matchs préparatoires, les entraînements. C'est très frustrant. Ce n'est pas une bonne sensation.»