NOUVELLES
22/04/2012 02:03 EDT | Actualisé 22/06/2012 05:12 EDT

Le parti d'Aung San Suu Kyi refuse d'assister à la session d'ouverture

RANGOON, Myanmar - L'opposante birmane et prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi et les autres membres de son parti élus récemment lors de législatives partielles n'assisteront pas à la session d'ouverture du Parlement lundi parce qu'ils s'opposent à la formulation de leur serment d'investiture stipulant qu'ils doivent "protéger" la constitution, ont affirmé dimanche des responsables de la Ligue nationale pour la Démocratie (LND).

La LND veut que la constitution soit modifiée parce qu'elle consacre le pouvoir militaire et qu'elle est entrée en vigueur en 2008, alors que la junte militaire exerçait une poigne de fer sur la Birmanie.

L'absence du Parlement d'Aung San Suu Kyi et de 42 autres membres de son parti élus le 1er avril lors des législatives partielles était attendue. La LND avait déjà annoncé qu'elle n'assisterait pas à la session du Parlement tant que cette question ne serait pas réglée.

La LND veut que le serment d'investiture stipulant de "protéger la constitution" devienne "respecter la constitution".

Un parlementaire de l'opposition, Ohn Kyaing, a confirmé le refus de l'opposition d'être présent lundi. Mais il a estimé que la question devrait être réglée rapidement parce que cette demande visant à modifier le serment d'investiture bénéficiait du soutien de l'administration du président Thein Sein.