NOUVELLES
22/04/2012 08:16 EDT | Actualisé 22/06/2012 05:12 EDT

GP de France: signature imminente, selon Bernie Ecclestone

Bernie Ecclestone, le patron de Formula One Management (FOM), qui détient les droits commerciaux de la Formule 1, a confirmé qu'une signature était imminente pour permettre le retour d'un Grand Prix de France au calendrier du Championnat du monde.

Lors d'un rapide passage dans la salle de presse du Grand Prix de Bahreïn de F1, le grand argentier de la F1 a confirmé au journaliste du quotidien L'Equipe qu'un accord avait été trouvé avec la France pour un Grand Prix de France à partir de 2013.

"L'affaire est conclue. Nous nous sommes effectivement mis d'accord sur les termes financiers avec le ministre des Sports, David Douillet, mardi dernier dans mon bureau. On discute encore sur quelques points d'argent autour de la course: +tu me donnes ceci, je veux cela...+", a expliqué Bernie Ecclestone, très décontracté, au journaliste français.

"Pour moi, il n'y a aucun doute, nous allons signer maintenant, aussitôt que les Français seront prêts", a ajouté M. Ecclestone. "Avant le résultat du deuxième tour des élections présidentielles en France, s'ils le souhaitent. Quelle qu'en soit l'issue, peu m'importe. C'est une question de politique intérieure qui ne me concerne pas".

La dernière édition du GP de France avait eu lieu en 2008 à Magny-Cours. Fin mars, le Premier ministre français François Fillon avait apporté son soutien au retour d'un GP de France au calendrier, sur le circuit du Castellet, près de Toulon (Var), avec l'aide financière de plusieurs collectivités locales.

Ce GP de France aura lieu un an sur deux sur le circuit Paul Ricard HTTT, au Castellet, et "probablement" en alternance avec le Grand Prix de Belgique, sur le circuit de Spa-Francorchamps, avait déjà confirmé le patron de FOM cette semaine, lors d'une interview à la BBC.

dlo/jfm