NOUVELLES
22/04/2012 01:15 EDT | Actualisé 22/06/2012 05:12 EDT

ATP - Monte-Carlo - Nadal: "Très important" de battre enfin Djokovic

L'Espagnol Rafael Nadal a reconnu qu'il était "très important" pour lui d'avoir mis fin à sa série de sept défaites dans des finales contre le Serbe Novak Djokovic, grâce à sa victoire dimanche au Masters 1000 de Monte-Carlo où il a empoché son huitième titre consécutif.

Q: Comment expliquez-vous cette large victoire ?

R: "J'ai joué un très, très bon premier set. Mon service a très bien fonctionné. Et surtout, j'ai souvent pu rentrer dans le court avec mon coup droit, ce qui fait une grosse différence. Le premier set était très important. J'ai joué à un très haut niveau. Dans le second set, il a commis plus d'erreurs que d'habitude. Ce n'était pas le meilleur Djokovic, mais dans les autres finales que j'ai jouées contre lui, je n'étais pas le meilleur Nadal non plus. Djokovic a eu une année et demie incroyable, où il a été toujours parfait, n'a jamais fait d'erreurs. Aujourd'hui, il en a commis plus que d'habitude. A mon avis, il n'a pas eu un mauvais premier set. Le second oui, mais pas le premier set."

Q: Quel est le secret de votre forme à Monte-Carlo ?

R: "J'ai toujours aimé ce tournoi, depuis que je suis gamin. L'un de mes rêves était de jouer ici. C'est un tournoi historique où vous voyez toutes vos idoles quand vous êtes un jeune joueur jouant ici. Pour gagner huit fois ici, il faut de la chance, mais il faut aussi jouer quasiment parfaitement car tous les meilleurs joueurs sont ici."

Q: Qu'est-ce qui est le plus important pour vous, avoir remporté ce tournoi ou battu Djokovic ?

R: "La première chose c'est de gagner Monte-Carlo. C'est le plus beau Masters 1000 pour moi. Commencer la saison sur terre battue en gagnant ici est une sensation incroyable. La seconde, c'est que mon niveau de jeu a été très élevé sur les quatre derniers matches. Mais bien sûr battre Novak en finale après plusieurs défaites, c'est un résultat important pour moi. C'est très important de briser cette mauvaise (série). Et le faire ici, dans l'un de mes tournois préférés, c'est parfait. Je suis très content parce que mon genou ne limite pas mes déplacements. Je le sens encore un peu, mais quand vous pouvez courir sur chaque balle, la douleur n'est jamais un problème."

Propos recueillis en conférence de presse

cyb/chc