NOUVELLES
17/04/2012 03:23 EDT | Actualisé 16/06/2012 05:12 EDT

Yémen: les événements depuis le début de la contestation

Le Yémen est engagé dans une difficile transition sous la conduite du président Abd Rabbo Mansour Hadi qui a succédé en février à Ali Abdallah Saleh, forcé au départ après 33 ans au pouvoir sous la pression d'un soulèvement déclenché en janvier 2011 et ayant fait des centaines de morts.

M. Saleh a été le quatrième dirigeant à être emporté par le Printemps arabe, après le Tunisien Zine El Abidine Ben Ali, l'Egyptien Hosni Moubarak et le Libyen Mouammar Kadhafi.

--2011--

- 27 jan: Début à Sanaa de la contestation, animée par des étudiants, contre Saleh.

- 20-25 fév: L'opposition parlementaire se joint au mouvement, qui s'étend au Nord après Aden (sud), lors de manifestations massives réprimées dans le sang. De nombreux députés du parti au pouvoir démissionnent, d'importantes tribus rallient le mouvement.

- 21-22 mars: Ali Mohsen al-Ahmar, un des principaux chefs de l'armée, se rallie à la contestation, ainsi que des dizaines d'officiers et des diplomates, après la mort de 52 manifestants lors d'une attaque attribuée à des pro-régime à Sanaa.

- 23-26 mai: Combats à Sanaa armée/partisans du puissant chef tribal cheikh Sadek al-Ahmar. Nouveaux affrontements en juin (140 morts au total).

- 29 mai: Des centaines de combattants se réclamant des "Partisans de la charia", liés à Al-Qaïda, prennent le contrôle de Zinjibar, capitale de la province sudiste d'Abyane. Ils étendent leur contrôle notamment à la province voisine de Chabwa.

- 30 mai: Les forces de l'ordre dispersent par la force un sit-in à Taëz: 50 morts.

- 3 juin: Saleh et de nombreux hauts responsables blessés dans une explosion à la mosquée du palais présidentiel (11 morts). Saleh est hospitalisé à Ryad. Une apparition télévisée le montre le visage brûlé, les mains et le torse recouverts de bandages.

- 18-24 sept: Combats à Sanaa entre unités rivales de l'armée mais aussi tribus fidèles et hostiles à Saleh: plus de 170 morts.

- 23 sept: Retour surprise de Saleh.

- 7 oct: Le Nobel de la paix attribué à Tawakkol Karman, figure du soulèvement.

- 23 nov: Saleh signe à Ryad avec l'opposition parlementaire un accord élaboré par les monarchies arabes du Golfe, aux termes duquel il doit remettre le pouvoir à son vice-président en échange de l'immunité pour lui-même et ses proches.

- 10 déc: Gouvernement d'entente nationale, dirigé par le chef de l'opposition Mohamed Basindawa.

--2012--

- 25 fév: Prestation de serment de Abd Rabbo Mansour Hadi, élu à la présidentielle dont il était l'unique candidat. Dans le Sud, 26 soldats tués dans un attentat contre un palais présidentiel.

- 27 fév: Saleh cède officiellement le pouvoir à son successeur.

- 4 mars: 185 soldats et 25 assaillants tués dans l'attaque d'une caserne à Koud (sud), revendiquée par Al-Qaïda.

- 6-7 avr: Deux généraux proches de l'ex-président, dont son demi-frère, le général Mohamed Saleh al-Ahmar, accusés d'entraver la transition, rejettent les ordres de limogeage ou de mutation et leurs partisans provoquent la fermeture de l'aéroport de Sanaa.

- 9-14 avr: Plus de 220 morts lors de combats armée/Al-Qaïda, qui a renforcé sa présence dans le Sud et l'Est.

acm/tm/lap