NOUVELLES
17/04/2012 05:11 EDT | Actualisé 16/06/2012 05:12 EDT

Un cinéaste syrien et un rappeur français en sélection du court à Cannes

Un cinéaste syrien et le rappeur français Hamé du groupe La Rumeur, longtemps au coeur d'un feuilleton judiciaire pour diffamation de la police, vont concourrir pour la Palme d'Or du court métrage à Cannes, a annoncé mardi la direction du festival.

Mohamed Bourokba, alias Hamé - seul Français en lice - présentera "Ce Chemin devant moi" au jury que préside cette année le réalisateur belge Jean-Pierre Dardenne.

Entre 2002 et 2010, le chanteur, par ailleurs diplômé de Cinéma et sociologie des médias, a été poursuivi en justice pour "diffamation publique envers la Police nationale" avant d'être définitivement relaxé.

Le film "Falastein, Sandouk al intezar lil burtuqal" (Waiting for P.O.Box), de Bassam Chekhes, représentera pour la première fois la Syrie, au sein d'une sélection très intercontinentale avec des films venue d'Allemagne, de Belgique, Porto-Rico, Etats-Unis, Nouvelle-Zélande, Canada, Australie et Turquie.

Le Festival indique avoir reçu 4.500 demandes d'inscription pour cette sélection qui délivre souvent aux jeunes réalisateurs leur premier sésame pour la Croisette. Ce fut notamment le cas de l'unique femme Palme d'Or à ce stade, la Néo-Zélandaise Jane Campion ("La Leçon de Piano", 1994), Palme d'Or du court en 1986.

Jean-Pierre Dardenne, l'un des deux frères du tandem belge deux fois Palme d'or (en 1999 pour "Rosetta" et en 2005 pour "L'Enfant") et Grand Prix en 2011 pour "Le Gamin au vélo", préside également le jury de la Cinéfondation qui a retenu quinze films parmi les 1.700 envoyés par 320 écoles de cinéma dans le monde dont, pour la première fois, une école libanaise.

Le Festival de Cannes, qui doit annoncer jeudi l'ensemble de la sélection officielle, fête cette année ses 65 ans, du 16 au 27 mai.

ach/pjl/nou/aub