NOUVELLES
17/04/2012 11:10 EDT | Actualisé 17/06/2012 05:12 EDT

Syrie: des opposants diffusent des conseils pour s'adresser aux observateurs

Des militants anti-régime en Syrie ont conseillé mardi à leurs concitoyens de préparer la visite des observateurs des Nations unies, notamment en désignant des interlocuteurs pour transmettre leur point de vue et en rédigeant des doléances écrites.

Dans des conseils diffusés via les réseaux sociaux, des opposants au régime de Bachar al-Assad ont dressé une liste de 10 points à garder en tête pour s'adresser aux observateurs, qui se préparent à se déployer pour surveiller un fragile cessez-le-feu entré en vigueur jeudi 12 avril.

"Il ne faut pas qu'un million de personnes parlent en même temps aux observateurs", écrivent les militants, dont les Comités locaux de coordination, qui chapeautent la contestation sur le terrain.

Les sujets à aborder avec les observateurs venus rencontrer la population des villes touchées par les violences doivent être évoqués et décidés en amont de la rencontre, et des hommes, femmes ou enfants ayant une bonne capacité d'expression doivent être désignés pour transmettre le message.

Les opposants conseillent également de choisir autant que possible des habitants parlant une langue étrangère, et de transmettre les doléances par écrit.

"Présentez une image honnête de la réalité, sans exagérer", ajoutent-ils: "dites la vérité, car c'est ça, la liberté".

Ils estiment enfin qu'il faut fournir aux observateurs des cartes des différentes villes et villages qu'ils sont amenés à visiter, avec des points de repères identifiables, afin qu'ils ne soient pas trompés par les autorités durant leurs déplacements dans le pays.

Un premier groupe de six observateurs est arrivé dimanche à Damas, pour surveiller l'application du cessez-le-feu censé mettre fin à treize mois de violences ayant fait plus de 9.000 morts selon l'ONU.

L'ONU prévoit d'envoyer à terme une mission comprenant 250 hommes, sous certaines conditions.

ks-jz/cnp/vl