NOUVELLES
17/04/2012 04:32 EDT | Actualisé 16/06/2012 05:12 EDT

Quelque 4.700 prisonniers palestiniens, dont 319 détenus sans charge

Un total de 4.699 Palestiniens sont détenus dans les prisons israéliennes, la plupart pour des motifs sécuritaires, indiquent les dernières statistiques du ministère palestinien des Prisonniers.

Quelque 1.200 détenus palestiniens ont entamé mardi une grève de la faim à l'occasion de la Journée annuelle des prisonniers palestiniens.

Selon les chiffres du ministère, qui datent de la fin mars, 3.864 des détenus sont originaires de Cisjordanie et 475 de la bande de Gaza. 360 viennent du secteur oriental de Jérusalem conquis et annexé par Israël ou sont des Arabes israéliens (descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leur terre après la création de l'Etat hébreu en 1948).

Ces prisonniers sont détenus dans 17 établissements pénitentiaires en Israël et en Cisjordanie. Parmi eux, on compte 185 mineurs, selon les statistiques officielles palestiniennes (2O3 --dont 31 de moins de 16 ans-- selon les services pénitentiaires israéliens).

A la fin de l'an dernier, Israël a relâché 1.027 prisonniers palestiniens en échange de son soldat Gilad Shalit, qui avait été enlevé en Israël et détenu pendant plus de cinq ans au secret par le Hamas dans la bande de Gaza.

Aujourd'hui, Israël maintient 319 Palestiniens en "détention administrative", une mesure héritée du Mandat britannique sur la Palestine qui permet de garder en prison sans jugement des suspects pour des périodes indéfiniment renouvelables de six mois.

C'est contre cette mesure que le militant du Jihad islamique Khader Adnane a observé au début de l'année une grève de la faim de 66 jours qui a inspiré dix autres prisonniers palestiniens ces dernières semaines.

Khader Adnane doit être libéré mardi après-midi au terme de quatre mois de détention administrative.

Six Palestiniens sont morts derrière les barreaux à la suite de complications liées à des grèves de la faim: Abdul Kader Abou al-Fahem (1970), Rasem Halaweh, Anis Dawleh, Ali al-Jaafari et Ishaq Maraha au début des années 1980, et Hussein Ibeidat en 1992, selon des sources officielles palestiniennes.

Un tiers des détenus palestiniens ont été sanctionnés de peines d'au moins dix ans de détention, et 534 ont été condamnés à la prison à perpétuité. 120 ont été incarcérés avant les accords de paix d'Oslo de 1993, selon le Club des prisonniers palestiniens. 23 ont passé plus de 25 ans derrière les barreaux. Le plus vieux prisonnier est Karim Younis, détenu depuis 1983.

Enfin, 27 représentants du Conseil législatif palestinien (Parlement), dont 25 membres du mouvement islamiste Hamas, figurent parmi les prisonniers.

Depuis la fin de la guerre des Six Jours de juin 1967, quelque 700.000 Palestiniens (soit environ 20% de la population des Territoires) sont passés par les prisons militaires d'Israël.

he-hmw-agr/sw