NOUVELLES
17/04/2012 12:08 EDT | Actualisé 17/06/2012 05:12 EDT

Obama fait confiance au chef du Secret Service, malgré le scandale (officiel)

Barack Obama fait toujours confiance au chef du Secret Service, Mark Sullivan, malgré le scandale de prostitution présumée qui frappe cette police d'élite chargée de la protection du président des Etats-Unis, a déclaré mardi son porte-parole.

Le Secret Service "a agi rapidement face à cet incident", a déclaré ce porte-parole, Jay Carney, alors que le séjour du président au sommet des Amériques le week-end dernier en Colombie a été entaché par des accusations d'implication d'agents et de militaires américains avec des prostituées à Carthagène.

"Le président fait confiance au directeur du Secret Service", a insisté M. Carney, interrogé lors de son point de presse quotidien sur cette affaire qui a encore pris de l'ampleur mardi.

Une sénatrice a en effet révélé mardi qu'une vingtaine de femmes étaient impliquées dans ce scandale.

"Onze agents du Secret Service étaient impliqués. (...) Il y avait 20 ou 21 femmes qui sont allées dans cet hôtel (où se trouvaient les agents)", a dit Mme Collins, la plus haute représentante républicaine à la commission de la Sécurité intérieure du Sénat.

Elle a indiqué qu'elle tenait ces informations du directeur Mark Sullivan.

Selon Mme Collins, outre les 11 agents du Secret Service soupçonnés d'avoir fait venir des prostituées à leur hôtel, des Marines étaient aussi impliqués dans l'affaire.

M. Obama a déclaré dimanche qu'il s'attendait à une enquête "rigoureuse" sur l'affaire et que si les faits présumés étaient établis par l'enquête en cours, il serait "évidemment en colère".

Les 11 agents impliqués ont été rappelés de Colombie après les faits et se sont vus retirer leurs accréditations dans l'attente d'une enquête, a indiqué lundi un responsable américain.

tq-emp/eg