NOUVELLES
17/04/2012 08:18 EDT | Actualisé 17/06/2012 05:12 EDT

Londres va tenter à nouveau d'expulser Abou Qatada vers la Jordanie

LONDON - Le ministère britannique de l'Intérieur a annoncé que le prédicateur islamiste radical Abou Qatada avait été une nouvelle fois interpellé lundi en vue de son extradition vers la Jordanie.

Interpellé à son domicile londonien, ce Palestino-Jordanien âgé de 51 ans a été plusieurs fois incarcéré depuis 2002 dans l'attente de son extradition vers la Jordanie où il a été condamné à la prison à vie par contumace pour son implication dans deux attentats. Mais cette procédure a été bloquée, la Cour européenne des droits de l'Homme faisant part en janvier dernier des risques de le voir être torturé dès son retour.

Londres, par la voix de sa ministre de l'Intérieur Theresa May, devrait souligner avoir reçu des assurances des autorités d'Amman que Qatada sera rejugé équitablement et ne sera pas torturé.

De son vrai nom Omar Mahmoud Mohammed Othman, ce prédicateur est arrivé en Grande-Bretagne en 1993, réclamant l'asile pour lui et sa famille. Il a été emprisonné entre 2002 et 2005 en application des lois antiterroristes, relâché puis ré-arrêté en août 2005. Il est sorti de prison en février dernier après le jugement de la CEDH.

Un juge espagnol l'avait autrefois qualifié d'"ambassadeur spirituel (de Ben Laden) en Europe" et le Royaume-Uni l'accuse d'être lié à Al-Qaïda, au Djihad islamique égyptien et à d'autres groupes terroristes, ainsi qu'à l'homme à la chaussure piégée qui avait voulu faire sauter un avion de ligne en 2001, le Britannique Richard Reid, et au Français Zacarias Moussaoui, condamné en mai 2006 à la perpétuité pour complicité dans la préparation des attentats du 11-Septembre. AP

mw/v0