NOUVELLES
17/04/2012 12:27 EDT | Actualisé 17/06/2012 05:12 EDT

Les autorités libyennes démentent l'enlèvement de Tunisiens en Libye

Un porte-parole du ministère libyen de l'Intérieur a démenti mardi soir que des Tunisiens aient été kidnappés en Libye comme l'avait annoncé auparavant le ministère tunisien des Affaires étrangères.

"Nous démentons cette information. Il n'y a eu aucun enlèvement de Tunisiens", a indiqué à l'AFP le colonel Abdelmonem Ayad, un porte-parole du ministère de l'Intérieur, sans donner de détail.

Le vice-président de la Haute commission de sécurité qui dépend du ministère libyen de l'Intérieur a aussi démenti l'information, expliquant que des "Thowars (révolutionnaires) qui étaient en sit-in de protestation contre l'arrestation de trois des leurs en Tunisie ont juste retenu un groupe de Tunisiens pour les convaincre de se joindre à leur cause".

"Ce n'est pas un enlèvement. D'ailleurs le sit-in a été levé et tous les Tunisiens sont libres de leur mouvement. Chacun a pu poursuivre son chemin, certains sont rentrés chez eux en Libye et d'autres sont rentrés en Tunisie", a déclaré à l'AFP Tarek Zambo.

M. Zambo a accusé des responsables de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi et qui ont trouvé, selon lui, refuge à Ben Guerdane, dans le Sud tunisien pas loin de la frontière libyenne, d'être derrière ces troubles qui visent selon lui, à "détériorer les relations tuniso-libyennes".

Auparavant, le ministère tunisien des Affaires étrangères avait annoncé le rapt lundi soir de 80 Tunisiens par un groupe de Libyens armés dans une zone frontalière tuniso-libyenne, sans préciser le lieu exact, ni les circonstances de leur enlèvement.

Lassad Jamoussi, président de la Ligue tunisienne des droits de l'Homme à Sfax (sud-est de Tunis) avait précisé peu après qu'"une unité révolutionnaire libyenne a capturé lundi soir une centaine de Tunisiens travaillant dans la région de Zaouia en Libye pour réclamer la libération de quatre Libyens détenus en Tunisie".

ila/vl