NOUVELLES
17/04/2012 09:37 EDT | Actualisé 17/06/2012 05:12 EDT

Irak: Arrivée du premier vol commercial koweïtien depuis 1990

Le premier appareil commercial reliant le Koweït à l'Irak depuis 22 ans s'est posé mardi à l'aéroport international de la ville sainte irakienne de Najaf, a constaté le journaliste de l'AFP sur place.

A bord de l'Airbus A-320 de la compagnie privée koweïtienne Jazeera Airways, se trouvaient 159 passagers, dont les ambassadeurs des deux pays et des responsables irakiens et koweïtiens.

Les vols vers le Koweït avaient été arrêtés dans la foulée de l'invasion de l'émirat par les troupes de Saddam Hussein à l'été 1990.

"C'est un pas très important dans le processus de normalisation de nos relations et nous allons nous efforcer de les améliorer encore plus", a assuré l'ambassadeur d'Irak au Koweït, Mohammad Hussein Bahar al-Aloum.

Son homologue koweïtien, Ali al-Mouemein, a pour part déclaré: "Nous vivons un moment historique et nous remercions Jazeera Airways d'avoir ouvert l'espace aérien irakien, avec comme première étape Najaf -- inchallah (si Dieu le veut NDLR) il y aura des vols supplémentaires vers d'autres villes irakiennes".

Le 4 avril, l'Irak avait approuvé la demande de Jazeera Airways d'effectuer des vols vers Bagdad et Najaf, selon Nasser Hussein Bandar, chef de l'aviation civile irakienne.

Il avait indiqué que cette compagnie, fondée en 2004 et cotée à la bourse du Koweït, voulait effectuer quatre vols hebdomadaires vers Bagdad et quatre autres vers la ville sainte chiite de Najaf.

Durant la visite en mars à Koweït du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, les deux parties étaient parvenues à un accord sur la longue affaire des compensations irakiennes à la compagnie nationale Kuwait Airways.

Il a été convenu que Bagdad verserait un montant de 500 millions de dollars dont une partie serait utilisée pour lancer une compagnie aérienne conjointe.

Kuwait Airways réclamait 1,2 milliard de dollars à l'Irak pour s'être emparé de dix appareils commerciaux et avoir pillé l'aéroport lors de l'invasion de 1990.

Une plainte koweïtienne avait conduit à la saisie en 2010 à Londres d'un avion d'Iraqi Airways et à la dissolution de la compagnie irakienne.

str/sk/cnp