NOUVELLES
17/04/2012 03:50 EDT | Actualisé 17/06/2012 05:12 EDT

Un militant de la cause homosexuelle a été tué à Halifax

alamy

HALIFAX - La police de Halifax poursuivait son enquête, mardi, sur la mort d'un militant bien connu de la communauté gaie de la capitale de la Nouvelle-Écosse et n'excluait pas la possibilité qu'il s'agisse d'un crime haineux.

Selon les enquêteurs, Raymond Taavel, âgé de 49 ans, a été attaqué alors qu'il tentait de séparer deux hommes qui se battaient à 2 h 30, mardi, dans le centre-ville de Halifax.

«Des gens sur le Web et au sein de la communauté ont parlé de crime haineux», a affirmé Brian Palmeter, un porte-parole de la police de Halifax, dans une déclaration officielle.

«Nous ne pouvons fournir aucune information spécifique puisque l'investigation est en cours, mais nous avons discuté avec plusieurs témoins et nous n'écartons aucun motif.»

Les autorités ont précisé que M. Taavel était décédé sur les lieux de l'incident et qu'un suspect âgé de 32 ans avait été arrêté dans une ruelle.

Andre Noel Denny doit comparaître devant la cour provinciale de Halifax mercredi afin d'être accusé de meurtre non prémédité.

La police a aussi confirmé que Denny n'avait pas respecté le couvre-feu que lui avait imposé l'East Coast Forensic Unit, un hôpital psychiatrique local, après qu'il eut obtenu la permission de sortir pendant une heure lundi.

«Son absence a été rapportée aux autorités à 20 h 47», peut-on lire dans le communiqué. «Des agents ont été envoyés à sa recherche à 21 h 01, mais n'ont pas été en mesure de le retrouver.»

Barry Boyce, un collègue de Raymond Taavel au magazine Shambhala Sun, a raconté que des policiers s'étaient présentés à son bureau pour lui annoncer que M. Taavel avait été tué près du bar Menz sur la rue Gottingen.

«Nous absorbons encore le choc», a-t-il affirmé. «Raymond était une personne adorable. Il était un militant pacifique.»

Le disparu était directeur adjoint de la diffusion pour la publication et un activiste connu dans la communauté gaie, a révélé M. Boyce, ajoutant que Raymond Taavel écrivait aussi pour Wayves Magazine et travaillait pour des organisations de défense des droits des homosexuels provinciaux et nationaux.

Une veillée funèbre a eu lieu mardi soir à l'extérieur du bar Menz, qui se décrit comme étant «le coeur du village gai de Halifax».

Des dizaines de personnes ont envahi la rue, portant un immense drapeau arc-en-ciel. Elles ont allumé des cierges et chanté «Amazing Grace» avant de garder un moment de silence.