NOUVELLES
17/04/2012 12:58 EDT | Actualisé 17/06/2012 05:12 EDT

En quelques réunions, les 5+1 sauront si l'Iran veut gagner du temps (Barak)

Quelques rencontres des 5+1 avec l'Iran permettront de savoir si ce pays est sérieux dans sa volonté de stopper son programme nucléaire ou s'il cherche simplement à gagner du temps, a estimé mardi le ministre israélien de la Défense Ehud Barak.

"En quelques rencontres directes durant lesquelles toutes les demandes du groupe 5+1 (les cinq membres du Conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne) seront exposées sur la table, on pourra savoir si l'autre partie (l'Iran) veut gagner du temps pour étirer (les discussions) sur l'année, ou si elle cherche véritablement à trouver une solution", a affirmé M. Barak à la radio publique israélienne.

"Dans cette optique, toutes les pauses, surtout si elles sont longues, nuisent à nos intérêts. Nous ne sommes pas partie à ces discussions, mais nous pensons que les Américains et les Européens partagent un objectif, à savoir stopper l'Iran", a-t-il ajouté.

Le ministre réagissait à l'accord conclu samedi à Istanbul entre l'Iran et le groupe 5+1 aux termes duquel les parties ont décidé de se retrouver le 23 mai à Bagdad pour fixer un cadre de négociations sur le programme nucléaire controversé de Téhéran.

"Les discussions doivent clarifier si l'Iran veut sincèrement stopper son programme nucléaire militaire. Et, pour cela, il ne faut pas qu'elles s'éternisent durant des mois et des mois", a ajouté M. Barak.

"Malheureusement, nous persistons à penser qu'elles (les discussions) (...) ne les conduiront pas à cesser leur programme nucléaire". Ils "jouent la montre tout en essayant de fissurer le front uni qui s'est formé contre eux", a-t-il dit.

L'enrichissement mené par l'Iran inquiète la communauté internationale, en particulier Israël qui soupçonne l'Iran --son ennemi juré-- de vouloir fabriquer l'arme atomique, accusation rejetée par Téhéran.

ChW/vl