NOUVELLES
17/04/2012 03:20 EDT | Actualisé 17/06/2012 05:12 EDT

Citigroup: les actionnaires votent contre la rémunération offerte aux dirigeants

NEW YORK, États-Unis - Des actionnaires de Citigroup ont exprimé vigoureusement mardi leur opposition à la rémunération offerte aux hauts dirigeants de la la banque américaine.

À l'occasion de l'assemblée annuelle de l'institution, 55 pour cent des actionnaires ont voté contre les salaires et bonis accordés aux hauts dirigeants. Mais ce vote est non contraignant.

Le chef de la direction Vikram Pandit a reçu une rémunération totale de 14,8 millions $ en 2011, alors qu'il avait accepté une rétribution symbolique de 1 $ en 2010. M. Pandit a aussi obtenu une prime de rétention de 10 millions $ allant jusqu'en 2013.

Une loi fédérale requiert aux entreprises américaines de permettre aux actionnaires d'avoir leur «mot à dire» sur la rémunération des hauts dirigeants par un vote au moins tous les trois ans.

Lundi, Citigroup avait fait état d'un profit de 2,9 milliards $ US au premier trimestre, ou 95 cents US par action, en phase avec les attentes des analystes. La banque avait rapporté des revenus totaux de 19,4 milliards $ US, en recul de 2 pour cent par rapport à la même période l'an dernier.

Par ailleurs, l'institution a désigné un nouveau président de son conseil d'administration, en la personne de Michael O'Neill, qui y siège depuis 2009.