NOUVELLES
17/04/2012 10:02 EDT | Actualisé 17/06/2012 05:12 EDT

"Bienvenue en Palestine": six Français et une Canadienne expulsés d'Israël

Sept militants pro-palestiniens étrangers, six Français et une Canadienne, qui ont pris part le week-end dernier à l'opération "Bienvenue en Palestine", ont été expulsés d'Israël mardi, a indiqué une porte-parole des services israéliens d'immigration, Sabine Haddad.

"Six Français et une Canadienne sont partis à bord d'un vol à destination de Paris", a déclaré à l'AFP la porte-parole.

Après ces expulsions, 40 activistes internationaux sont encore détenus en Israël.

Un total de 79 militants de la cause palestinienne se sont vu refuser l'accès au territoire israélien durant le week-end dernier pour une période de cinq ans.

Sur quelque 1.500 participants espérés, dont 500 à 600 Français, moins d'une centaine est arrivée jusqu'à Tel-Aviv, la grande majorité ayant été bloquée à l'embarquement à la demande des autorités israéliennes.

Seuls une demi-douzaine de militants ont réussi à gagner leur destination, la ville de Bethléem, en Cisjordanie, a précisé Olivia Zémor, l'une des organisatrices françaises.

Cette initiative, du 15 au 22 avril, lancée pour la troisième année consécutive, consistait à tenter de faire venir en Cisjordanie des sympathisants du monde entier via Tel-Aviv, afin de dénoncer le contrôle par Israël des accès aux Territoires palestiniens occupés.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est félicité dimanche de l'efficacité des services de sécurité contre l'opération qui menaçait, selon les dirigeants israéliens, la sécurité de l'aéroport Ben Gourion.

Mais des images montrant un haut gradé israélien frappant au visage avec son arme un jeune Danois pro-palestinien en Cisjordanie ont toutefois soulevé l'indignation et fait passer au second plan le succès revendiqué par M. Netanyahu.

L'armée israélienne a suspendu un lieutenant-colonel à la suite du film, largement diffusé par les médias israéliens et sur internet, le montrant en train de frapper au visage avec son M-16, lors d'un incident samedi, un pacifiste danois qui participait à une randonnée à vélo avec des Palestiniens en Cisjordanie occupée.

jlr/agr/cnp