NOUVELLES
17/04/2012 03:26 EDT | Actualisé 16/06/2012 05:12 EDT

Bahreïn: l'UE demande la libération de l'opposant Abdel Hadi al-Khawaja

La chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, a réclamé mardi la libération de l'opposant au régime au pouvoir à Bahreïn Abdel Hadi al-Khawaja, en grève de la faim depuis plus de deux mois.

"L'UE exprime sa profonde et sérieuse préoccupation concernant le sort de M. Abdel Hadi al-Khawaja, en grève de la faim depuis plus de deux mois", a indiqué la Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères.

"Son état de santé est en train de se détériorer sérieusement et sa vie est en danger", a mis en garde Mme Ashton. Elle a appelé les autorités du Bahreïn à trouver au plus vite "une solution compatissante, pragmatique et humanitaire".

Egalement citoyen danois, le militant chiite Abdel Hadi al-Khawaja a été condamné avec d'autres opposants à la prison à vie pour avoir, selon le régime, comploté en vue de renverser la monarchie sunnite au pouvoir à Bahreïn. Il a débuté une grève de la faim début février.

Les autorités de Manama cherchent à présenter Bahreïn comme "un pays stable et sûr" à l'approche du Grand Prix de Formule 1, prévu le 22 avril près de Manama, malgré la poursuite des protestations, réprimées par la police anti-émeutes.

En février-mars 2011, la répression avait fait 35 morts, dont 5 membres des forces de sécurité et cinq détenus avaient été torturés à mort, selon une commission d'enquête indépendante.

aje/siu/aub