NOUVELLES
17/04/2012 07:23 EDT | Actualisé 17/06/2012 05:12 EDT

Alberta: un candidat s'est excusé pour avoir dit que sa blancheur l'aiderait

CALGARY - Un candidat du Parti Wildrose, en Alberta, a présenté ses excuses pour avoir laissé entendre que la couleur de sa peau lui donnait un avantage dans la circonscription multiculturelle où il se présente.

En entrevue à une station de radio multiculturelle de Calgary, le candidat Ron Leech a affirmé que le fait d'être blanc lui donnait une longueur d'avance. Selon lui, il est plus à même de prendre la parole au nom de tous, alors qu'un élu musulman ou sikh ne pourrait s'adresser qu'à sa propre communauté.

M. Leech a présenté ses excuses pour ses propos, mardi. Il a déclaré les avoir tenus dans le feu de l'action et ne pas avoir pu défendre clairement sa position.

Pendant un arrêt de campagne électorale à Calgary, M. Leech a indiqué s'excuser pour ce qu'il avait dit, qui n'était pas représentatif de sa communauté ni de sa propre personne, a-t-il plaidé. Il a ajouté avoir plutôt tenté d'expliquer que le fait d'être blanc ne représenterait pas un frein à sa capacité de représenter adéquatement les différentes cultures présentes dans la circonscription où il se présente.

La leader du parti, Danielle Smith, s'est portée à la défense de son candidat, affirmant qu'elle n'était pas inquiète par de tels commentaires. Elle a soutenu qu'à son avis, chaque candidat tentait de démontrer, avec les meilleurs arguments possibles, les raisons pour lesquelles il est le candidat à choisir pour représenter la communauté.

Mme Smith a poursuivi en expliquant que M. Leech avait sans doute tenté de faire allusion à son expérience de gestionnaire d'une école privée accueillant un grand nombre d'élèves issus de différentes communautés.