NOUVELLES
14/04/2012 12:17 EDT | Actualisé 14/06/2012 05:12 EDT

Syrie: l'opposition se félicite de l'envoi des observateurs

Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition au régime de Bachar al-Assad, s'est félicitée samedi de la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU prévoyant l'envoi d'une équipe d'observateurs pour surveiller le fragile cessez-le-feu en Syrie.

Dans un communiqué signé de son président Burhan Ghalioun et reçu par l'AFP, le CNS s'est aussi dit "prêt à agir pour faire réussir le plan Annan", qui a permis l'instauration jeudi d'un cessez-le-feu relativement suivi après plus d'un an de violences ayant fait des milliers de morts.

"Nous accueillons favorablement la résolution 2024 votée à l'unanimité par le Conseil de sécurité. Cette décision, qui a tardé à être prise, constitue le premier fruit politique international de la lutte et des sacrifices des Syriens, et le premier pas important de la communauté internationale dans sa prise de responsabilité à l'égard du peuple syrien", écrit le CNS.

Le CNS met en garde cependant contre "la politique d'atermoiements et de falsification des vérités adoptée par le régime, qui n'a toujours pas retiré ses véhicules blindés, qui interdit les manifestations pacifiques, n'arrête pas de tuer les civils, ne lève pas le blocus d'un million de Syriens ayant besoin d'une aide humanitaire et ne cesse pas les arrestations arbitraires".

Il espère que l'unanimité autour de cette résolution aboutira "à davantage de mesures pour assurer la protection du peuple syrien face à la machine à tuer du régime" et en particulier la défense du "droit à manifester pour exprimer son souhait d'un régime démocratique parlementaire libre".

L'opposition a aussi appelé à agir en faveur du "retour des réfugiés, de la libération des détenus et de l'autorisation des médias à entrer dans le pays et à travailler librement". Le régime syrien tente d'étouffer dans le sang une révolte populaire lancée en mars 2011 et qui s'est militarisée au fil des mois.

Aux termes de la résolution 2042 adoptée samedi, le Conseil de sécurité a autorisé l'envoi d'une mission préparatoire de trente observateurs militaires non armés, en prélude au déploiement d'une mission complète.

Il s'agit de la première résolution adoptée par le Conseil de sécurité sur la Syrie. Moscou et Pékin avaient opposé leur veto à deux résolutions précédentes.

Selon un porte-parole de l'ONU à New York, cinq ou six premiers observateurs doivent arriver dimanche en Syrie, et les 25 autres "dans les prochains jours".

L'équipe devrait compter à terme 250 observateurs, avec leurs moyens de transport et de communications, selon les estimations de l'ONU. Son déploiement prendra plusieurs semaines et nécessitera une nouvelle résolution.

bur-tp/fc