NOUVELLES
14/04/2012 02:13 EDT | Actualisé 13/06/2012 05:12 EDT

Syrie: des quartiers de Homs bombardés, un civil tué près de Damas (ONG)

Les forces syriennes ont bombardé pendant une heure samedi matin deux quartiers de Homs, dans le centre du pays, et tué un civil à Dmeir, dans la province de Damas, au troisième jour du cessez-le-feu, selon une ONG syrienne.

Aucune victime n'était à déplorer dans le bombardement des quartiers de Jourat al-Chayah et al-Qarabis, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Dans les mois précédant la trêve, Homs, surnommée "la capitale de la révolution" par les militants pro-démocratie, avait été violemment bombardée, notamment son quartier symbole de Baba Amr où s'étaient retranchés les rebelles et qui a été repris par l'armée le 1er mars au terme d'un mois de pilonnage destructeur.

Par ailleurs, à Dmeir, à 40 kilomètres de la capitale, les forces gouvernementales ont tué un civil et blessé deux autres lorsqu'elles ont tiré sur une voiture, selon l'OSDH, qui a fait état de perquisitions et d'arrestations toujours en cours dans la ville.

Le cessez-le-feu a été fragilisé ces deux derniers jours par la mort de 18 personnes, en majorité des civils mais ce bilan reste en nette rupture avec les derniers mois, au cours desquels les morts se comptaient chaque jour par dizaines.

"Il y a quelques violations, mais il n'y a pas de combats (entre armée et rebelles) et le bilan des morts a drastiquement chuté. C'est globalement positif", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, président de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Des dizaines de milliers de Syriens ont manifesté vendredi à travers le pays pour tester l'engagement du régime à respecter le plan de l'émissaire Kofi Annan. Ces manifestations étaient "plus importantes que les semaines précédentes" dans la quasi-totalité des provinces, en dépit d'un déploiement militaire massif, selon l'OSDH.

L'armée a tiré sur les manifestants, tuant quatre personnes à travers le pays, et blessant 20 autres à Jassem, dans la province de Deraa (sud). Dans cette ville, les tirs sur les manifestants ont duré deux heures et au moins cinq personnes ont été arrêtées, selon l'OSDH.

Les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU doivent se prononcer samedi à New York sur un projet de résolution autorisant le déploiement d'observateurs pour surveiller le cessez-le-feu. Le vote russe reste incertain.

ram-sbh/cco