NOUVELLES
14/04/2012 02:16 EDT | Actualisé 14/06/2012 05:12 EDT

Nico Rosberg, de Mercedes, mérite la première pole position de sa carrière

SHANGHAI - Nico Rosberg et Michael Schumacher de Mercedes seront en première ligne pour amorcer le Grand Prix de Chine de Formule Un, dimanche.

Rosberg partira de la pole pour la première fois, grâce à un tour fulgurant en dernière séance de qualification. Schumacher, qui s'élancera deuxième, amorcera une course en première ligne pour la première fois depuis son retour en 2010.

L'Allemand Rosberg a été plus d'une demi-seconde plus rapide que la McLaren de Lewis Hamilton, qui été puni de cinq places pour avoir changé de boîte de vitesse, et qui partira septième.

Rosberg n'a fait qu'un seul tour en troisième séance avant de retraiter aux puits, d'où il a pu voir un rival après l'autre échouer à surpasser son chrono de 1:35,121.

«C'était un peu étrange d'être un spectateur, mais lentement mais sûrement j'ai pu voir que mon temps serait suffisant, alors c'est fantastique», a dit Rosberg, 26 ans.

La journée a été décevante pour le champion mondial en titre Sebastian Vettel de Red Bull, qui n'a pas atteint la dernière séance et s'est classé 11e. Il commencera une course hors du top 10 pour la première fois depuis le Grand Prix du Brésil de 2009.

Schumacher n'a pas obtenu de podium depuis son retour en F1, mais il semble avoir un bolide lui permettant d'espérer tel scénario. Mercedes a bien fait en qualifications cette année, mais les résultats n'ont pas suivi. Comme exemple, Schumacher partait troisième en Malaisie, mais il a fini cette épreuve en 10e place, le 25 mars.

«Nous apprenons beaucoup de choses et nous faisons des progrès, a dit Rosberg. Ça prendra un certain temps, mais nous allons dans la bonne direction.»

Hamilton voulait mériter la pole pour une troisième course de suite, mais sa voiture n'a pas été à la hauteur des Mercedes mieux adaptées au tracé chinois, dont la ligne droite est très longue.

Kamui Kobayashi de Sauber s'est classé quatrième, suivi de la Lotus de Kimi Raikkonen, de la McLaren de Jenson, de la Red Bull de Mark Webber, et de la Sauber de Sergio Perez.

Fernando Alonso (Ferrari) et Romain Grosjean (Lotus) complètent le top 10.

Même si Hamilton devra lutter pour gruger des places, il ne baisse pas les bras quant aux chances de son écurie, qui connaît un bon début de saison. Button a triomphé en Australie, et Hamilton a terminé deux fois en troisième place.

«Moi et Jenson sont plus loins de la tête que nous aurions souhaité et il y aura du travail à faire, mais nous pouvons quand même y arriver, a dit Hamilton. Il y a de bons pilotes devant nous mais une fois la course amorcée, nous savons que nous pouvons rivaliser avec les meilleurs.»