NOUVELLES
14/04/2012 06:59 EDT | Actualisé 14/06/2012 05:12 EDT

Les Red Wings tenteront de poursuivre leur domination à domicile face aux Preds

DÉTROIT - Jouer à domicile a souri aux Red Wings de Detroit en saison régulière.

Leurs bonnes performances au Joe Louis Arena leur ont également fourni un avantage lors de duels précédents contre les Predators de Nashville.

Les Red Wings ont remporté 31 rencontres devant leurs partisans cette saison — un sommet dans la LNH — incluant une séquence record de 23 victoires de suite, et présentent une fiche de 6-0 à domicile face aux Predators en séries, qu'ils ont éliminés en 2004 et 2008.

«C'est évidemment un endroit où il est extrêmement difficile de jouer, a déclaré le défenseur des Predators Ryan Suter. Si on veut avoir une chance de gagner la série, on va devoir remporter au moins un match à Detroit. Mais il ne faut pas voir ça comme de la pression supplémentaire. Ça signifie plutôt que si on joue à la hauteur de notre talent, on aura une bonne chance de gagner.»

Les Red Wings ont vaincu Nashville 3-2 vendredi soir lors du match no 2 pour égaler la série 1-1, après avoir perdu la première rencontre 3-2.

Detroit aura l'occasion de prendre les devants en accueillant les Predators dimanche et mardi.

«On a relativement bien fait à la maison, a mentionné l'entraîneur des Red Wings, Mike Babcock. Mais malgré tout ça, il ne faut pas trop s'y fier. Ils nous ont battus la dernière fois [qu'on les a affrontés à Detroit].»

Les Predators ont effectivement dominé les Red Wings sur la route le mois dernier dans un gain de 4-1 qui les a aidés à terminer la campagne deux points devant Detroit, pour ainsi bénéficier de l'avantage de la glace.

Nashville a conclu sa saison devant les Red Wings au classement pour la première fois en 13 ans d'existence, en partie grâce à sa domination en avantage numérique. Mais en séries, Detroit n'a rien alloué aux Predators en 12 occasions.

«On a simplement été très bons pour les frustrer, bloquer des lancers et couper les lignes de passes, a commenté le gardien des Red Wings Jimmy Howard. Les gars se sont vraiment sacrifiés pour y arriver. Ce n'est pas évident de se jeter devant un tir de Shea Weber, mais les gars ont pris le risque de le faire.»

Le défenseur Ian White est un de ceux-là, lui qui a bloqué un lancer en deuxième période du match no 2, se blessant suffisamment au pied gauche pour ne pas être en mesure de s'entraîner samedi. White a cependant précisé que des rayons X n'avaient pas été nécessaires, et qu'il s'attendait à prendre part à la troisième rencontre de la série.