NOUVELLES
14/04/2012 10:44 EDT | Actualisé 14/06/2012 05:12 EDT

Le Soudan assure à Ban qu'il doit repousser l'"agression" sud-soudanaise

Le Soudan a assuré samedi au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon qu'il n'avait pas d'autre choix que de riposter à "l'agression" du Soudan du Sud, dont l'armée a pris mardi le contrôle de la zone frontalière et pétrolière de Heglig.

M. Ban a appelé le ministre soudanais des Affaires étrangères Ali Karti pour enjoindre à nouveau Khartoum à la retenue, mais il a répliqué que son pays ne pouvait pas se permettre d'attendre et devait agir militairement pour "repousser les agresseurs hors de son territoire", selon un communiqué.

Khartoum a lancé vendredi une contre-offensive pour reconquérir la région de Heglig, où se trouvent ses principales réserves de pétrole brut. Mais Juba a assuré garder le contrôle de la zone et dénoncé un bombardement meurtrier de l'aviation soudanaise sur la ville sud-soudanaise de Bentiu.

Aucun des deux pays n'a fourni de bilan des combats. Mais un photographe de l'AFP a vu une centaine de soldats soudanais blessés soignés à Khartoum, tandis qu'un soldat sud-soudanais a déclaré qu'il y avait "tant de morts sur la ligne de front" qu'il était impossible de les enterrer ou de les ramener.

it/fc/tp