NOUVELLES
14/04/2012 11:04 EDT | Actualisé 14/06/2012 05:12 EDT

Le Sentier lumineux libère 36 travailleurs enlevés il y a cinq jours au Pérou

LIMA, Pérou - Trente-six travailleurs de la construction ont retrouvé la liberté samedi, au Pérou, après avoir été relâchés par les rebelles du Sentier lumineux qui les avaient kidnappés cinq jours plus tôt dans une ville située près des principales sources de gaz naturel du pays.

Le président Ollanta Humala a déclaré sur les ondes de la station péruvienne RPP que les guérilléros avaient libéré les captifs alors que l'armée et la police se rapprochaient d'eux. Il a ajouté qu'aucune négociation n'avait eu lieu avec les rebelles.

Le gouvernement a indiqué qu'environ 1500 soldats et policiers étaient impliqués dans des opérations de recherche.

La télévision péruvienne a montré des images des hommes libres saluant la caméra et priant. Les travailleurs semblaient fatigués alors qu'ils montaient dans des hélicoptères de l'armée.

Des responsables locaux avaient précédemment expliqué que les rebelles demandaient une rançon de 10 millions $ US.

Selon un responsable militaire ayant tenu à garder l'anonymat, trois policiers et deux soldats ont été tués lors des recherches. L'opération a malgré tout été qualifiée d'«impeccable» par le président, qui a soutenu que rien n'avait été cédé à «ces terroristes criminels».

Le gouvernement avait auparavant confirmé qu'un policier avait été tué jeudi lorsqu'un hélicoptère impliqué dans les recherches a été la cible de tirs.

De tels enlèvements de groupe sont rares au Pérou.

Le Sentier lumineux, qui est financé par le trafic de cocaïne, est un petit vestige du groupe rebelle maoïste qui a terrorisé le Pérou durant les années 1980 et 1990. Le groupe rassemblerait de 300 à 500 combattants dans les régions où près de la moitié de la coca péruvienne est cultivée. La ville où les enlèvements ont eu lieu est située dans une région avoisinante.