NOUVELLES
14/04/2012 06:56 EDT | Actualisé 14/06/2012 05:12 EDT

La police brésilienne arrête trois présumés cannibales dans le nord-est du pays

SAO PAULO - La police brésilienne a arrêté trois personnes pour le meurtre présumé d'au moins deux femmes, dont ils auraient mangé des parties de leurs corps et utilisé leur chair pour confectionner des pâtisseries appelées empanadas qu'ils ont vendues à des voisins dans une ville du nord-est du pays.

Les trois suspects, un homme, sa femme et sa maîtresse, appartiennent à une secte qui prêche «la purification du monde et la réduction de sa population», a expliqué l'inspecteur de police Wesley Fernandes à la chaîne de télé Globo TV, vendredi, dans la ville de Garanhuns.

Le journal Estado de S.Paulo a indiqué que l'homme, Jorge Beltrao Negromonte, avait écrit un livre de 50 pages intitulé «Révélations d'un schizophrène» dans lequel il explique entendre des voix et révèle être obsédé par le meurtre des femmes.

L'inspecteur Fernandes a précisé que les trois suspects avaient été arrêtés mercredi et avaient avoué leurs crimes.

Les trois auraient présumément attiré des femmes dans leur maison en leur promettant un emploi de gouvernante. Ils ont fait l'objet d'une recherche intensive après que l'une des femmes arrêtées ait utilisé une carte de crédit appartenant à une victime disparue le mois dernier.

La police a découvert les dépouilles de deux femmes dans la cour de la maison des suspects, que des voisins enragés ont transformée en cendres jeudi.

M. Fernandes a identifié les trois suspects comme étant M. Negromonte; sa femme, Isabel Cristina Pires, et sa maîtresse, Bruna Oliveira da Silva.

Les trois auraient envisagé de tuer une autre femme vivant dans la ville voisine de Lagoa do Ouro, a ajouté le détective Fernandes.