NOUVELLES
14/04/2012 07:33 EDT | Actualisé 14/06/2012 05:12 EDT

Irak: Enquête sur une possible corruption autour du sommet arabe

Le Parlement irakien a ouvert une enquête sur une possible corruption dans la préparation du sommet arabe tenu en mars à Bagdad, qui a coûté 500 millions de dollars selon le Premier ministre Nouri al-Maliki, a annoncé samedi le député sadriste Bahaa al-Araji.

"Nous avons des indications sur le fait qu'il y a eu de la corruption (dans la préparation) du sommet arabe et nous avons besoin de 4 à 10 semaines pour mener à bien notre enquête", a affirmé dans un communiqué le président de la commission parlementaire chargée de lutter contre la corruption.

"Tous les documents préparatoires du sommet, en particulier ceux concernant la logistique, l'ameublement et la construction sont entre les mains de la commission du Parlement", a-t-il ajouté.

"Une fois l'enquête menée à bien, nous transfèrerons les conclusions à la commission (indépendante) pour l'intégrité et ensuite à la justice pour prendre les mesures qui s'imposent", a-t-il encore dit.

Les autorités avaient rénové une partie de la capitale en vue du sommet arabe. Des palmiers et du gazon ornent ainsi le terre-plein central de la route de l'aéroport, autrefois surnommée "avenue RPG".

Les six principaux hôtels, très défraîchis, avaient fait une cure de jouvence pour accueillir journalistes et délégations ainsi que le monumental Palais républicain, construit par Saddam Hussein. Des routes avaient été bitumées et 22 villas bâties pour accueillir les chefs de délégation.

En août 2011, le chef de la diplomatie irakienne, Hoshyar Zebari, avait affirmé que les préparatifs se monteraient à 300 millions de dollars, puis le chiffre était passé, selon lui, en avril 2011 à 450 millions de dollars pour atteindre enfin de compte 500 millions de dollars, selon M. Maliki.

ak/sk/fc