NOUVELLES
14/04/2012 02:13 EDT | Actualisé 14/06/2012 05:12 EDT

Espagne - 34e journée: le Real l'emporte aux forceps face à Gijon

Le Real Madrid l'a emporté dans la douleur (3-1) face au Sporting Gijon à domicile, samedi lors de la 34e journée du Championnat d'Espagne, grâce une nouvelle fois à Cristiano Ronaldo, auteur d'un but décisif.

Les Madrilènes comptent provisoirement sept points d'avance sur leur dauphin, le FC Barcelone, qui affrontait Levante samedi soir (20h00 GMT). Grâce à cette victoire, les hommes de José Mourinho enlèvent un petit peu d'enjeu au clasico qui se profile, samedi prochain au Camp Nou, puisque le Barça ne pourra pas revenir au classement lors de ce choc.

Samedi, les Madrilènes ont dû piocher face aux Asturiens, intraitables en défense et ingénieux au moment de lancer l'un ou l'autre contre.

Les attaques du Real auront certes été nombreuses, mais le jeu a manqué de mouvement. Et malgré une possession de balle très favorable au Real, ce sont les Asturiens qui se montraient d'abord les plus dangereux.

A la 14e, Sangoy, à l'origine d'un contre, mettait ainsi sur orbite Trejo, excellent, qui se défaisait dans la surface d'Arbeloa. Mais Casillas repoussait la tentative à bout portant de l'Asturien.

On retrouvait Trejo à la 30e minute. Après une percée plein axe, le jeune milieu de terrain forçait Ramos à intervenir. Le défenseur madrilène, sur son tacle, emmenait clairement le ballon de la main, occasionnant ainsi un penalty pour le Sporting, transformé avec succès par De Las Cuevas (1-0; 30e).

Comprenant que le match était en train de lui échapper, le Real, indolent jusqu'ici, haussait enfin le rythme.

Les hommes de Mourinho n'allaient toutefois pas gamberger très longtemps puisque sur un long centre de la gauche signé Ramos, qui se rachetait là de son penalty, Higuain égalisait d'une tête bien ajustée (1-1; 37e).

Au retour des vestiaires, la double entrée de Benzema et de Di Maria à la place de Callejon et Sahin, donnaient un peu plus de vitesse au jeu offensif des Blancs.

Mais la digue des Asturiens tenait bon. Ronaldo, sur coup franc, ne parvenait pas à régler la mire (61e) et Higuain, avec la balle de match au bout du pied, ne cadrait pas (71e).

Les nerfs des Blancs étaient à vifs quand, sur un centre de la droite de Di Maria, le talisman de Mourinho, Ronaldo surgissait pour placer une tête victorieuse qui entrait avec l'aide du poteau droit dans les cages de Juan Pablo (74e).

Le but du Portugais - son 41e en Liga cette saison - provoquait un soulagement général dans tout le Bernabeu. Dès lors, les Asturiens, abattus par le but de Ronaldo et l'exclusion de leur défenseur Canella à la 78e, relâchaient légèrement leurs efforts. Benzema, bien décalé par Özil, en profitait pour inscrire le troisième et mettre à l'abri ses partenaires (82e).

cle/jmt