NOUVELLES
14/04/2012 01:21 EDT | Actualisé 14/06/2012 05:12 EDT

Début de la campagne électorale des législatives en Algérie

ALGER, Algérie - La campagne électorale pour les législatives du 10 mai prochain s'ouvre dimanche en Algérie pour s'achever le 4 mai à minuit. Ce scrutin à la proportionnelle verra la participation de pas moins de 182 listes sous l'égide de 42 partis politiques et de 211 listes indépendantes, qui se disputeront les 462 sièges que compte l'Assemblée populaire nationale.

A la veille de l'ouverture de cette campagne, le président Abdelaziz Bouteflika, qui ne se s'est jamais autant impliqué dans une élection, a de nouveau souligné samedi "l'importance de la participation massive au scrutin". Un appel qui est un leitmotiv dans le discours du chef de l'Etat, de son gouvernement et des responsables des partis politiques qui redoutent tous le spectre d'une abstention élevée.

Signe premier du rejet attendu de ces législatives, le sort réservé aux panneaux sur lesquels seront affichées à partir de dimanche les listes des candidats. Certains sont déjà vandalisés et d'autres tagués avec des phrases telles que "pas d'élections avec des pommes de terre à 120 dinars le kilo" ou encore "pourquoi voter pour un Parlement sans pouvoir?".

M. Bouteflika, qui a mis tout son poids dans ces législatives, a également assuré que "l'Etat avait donné toutes les garanties pour des élections libres et transparentes". Celles-ci comprennent notamment la mise en place de deux commissions de surveillance (l'une composée de représentants des candidats et l'autre de magistrats), la présence de 500 observateurs étrangers et la remise des bordereaux de dépouillement aux représentants des candidats, en plus de l'utilisation d'urnes transparentes pour la première fois en Algérie.