NOUVELLES
14/04/2012 07:24 EDT | Actualisé 14/06/2012 05:12 EDT

Alberta: Alison Redford reçoit un appui de l'ex-PM Peter Lougheed

CALGARY - Un ancien ténor du Parti progressiste-conservateur albertain a lancé un appel aux conservateurs qui sont passés au parti Wildrose en appuyant officiellement Alison Redford, samedi.

L'ancien premier ministre Peter Lougheed a déclaré par voie de communiqué que sa famille et lui-même avaient effectué du porte-à-porte au nom de Mme Redford et des progressistes-conservateurs.

Selon M. Lougheed, la première ministre sortante mérite l'attention des électeurs, et ceux-ci devraient envisager l'avenir de l'Alberta. L'ancien premier ministre a dit de Mme Redford qu'elle possédait une vision moderne de la province, en plus de connaître les enjeux, d'avoir une vision pancanadienne et d'avoir acquis l'expérience sur la scène internationale.

Pour M. Lougheed, la campagne actuelle est plus difficile, puisque les progressistes-conservateurs sont au pouvoir depuis 40 ans, et que la situation qui prévaut offre de nombreux défis.

Peter Lougheed a été porté au pouvoir en 1971 et a délogé le Parti du crédit social qui dirigeait l'Alberta depuis des décennies. Le Wildrose espère que le même genre de vague aura lieu le 23 avril, jour de scrutin.

L'appui de M. Lougheed survient à un moment crucial pour les conservateurs, qui ont traîné de la patte et ont été au coude-à-coude avec le Wildrose pendant les trois premières semaines de la campagne.

Le Wildrose, un parti encore plus à droite que les progressistes-conservateurs de centre-droit, est formé de nombreux ex-conservateurs qui estiment que leur ancien parti a abandonné ses racines de conservatisme fiscal et de prise de décision au sein de la base militante.

En raison du succès de son parti jusqu'à maintenant, la chef du Wildrose, Danielle Smith, n'a offert aucune excuse pour avoir conservé bien en main ses candidats populaires et impopulaires dans le cadre de l'actuelle campagne électorale provinciale. Selon elle, ceux qui s'attendaient à voir des gaffes de candidats incontrôlables seront déçus.

Mme Smith a également confirmé que toute personne désirant se porter candidat pour le parti avait dû déposer une caution de 1000 $ pour bonne conduite et que, jusqu'à maintenant, seuls les candidats en avance dans les intentions de vote avaient pu récupérer leurs fonds.