NOUVELLES
13/04/2012 09:48 EDT | Actualisé 13/06/2012 05:12 EDT

Washington confirme la suspension de l'aide alimentaire à la Corée du Nord

Les Etats-Unis ont confirmé vendredi qu'ils ne reprendraient pas leurs livraisons d'aide alimentaire à la Corée du Nord après le tir manqué d'une fusée par le régime de Pyongyang.

"La tentative de lancement d'un missile a clairement démontré qu'on ne pouvait pas leur faire confiance pour tenir leurs engagements", a estimé Ben Rhodes, conseiller adjoint pour la sécurité nationale de M. Obama, à bord de l'avion présidentiel Air Force One.

"Par conséquent, étant donné la décision qu'ils viennent de prendre, nous ne pouvons poursuivre notre aide, suivant l'accord passé en février", a-t-il ajouté.

La Corée du Nord avait accepté le 29 février la mise en place d'un moratoire sur les lancements de missiles à longues portée, les essais nucléaires et les activités d'enrichissement d'uranium. En échange, les Etats-Unis s'étaient engagés à livrer 240.000 tonnes d'aide alimentaire.

Mais Washington avait décidé de suspendre son aide alimentaire fin mars lorsque Pyongyang avait annoncé qu'elle comptait procéder au lancement d'une fusée.

Jeudi, avant le tir, Hillary Clinton avait déjà confirmé la suspension de cette aide alimentaire. "Dans le contexte actuel, nous ne pourrons pas aller plus loin (dans cet accord) et les autres projets qu'envisageaient d'autres pays vont également être suspendus", a-t-elle déclaré.

Ben Rhodes a précisé que de nouvelles sanctions seraient prises contre la Corée du Nord si elle persistait dans ses provocations, une hypothèse qui inquiète Washington, a-t-il admis.

Les Nord-Coréens ont procédé au lancement vendredi de cette fusée qui, après avoir volé environ deux minutes, s'est désintégrée en mer Jaune.

Des experts ont estimé que le nouveau dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un pourrait bien être tenté de faire une nouvelle démonstration de force avec un essai nucléaire.

col/rap/mdm